Accueil Société Régions Liège

Liège: deux des trois individus arrêtés après une vague d’enlèvements près du Carré sont sous mandat d’arrêt

Deux des trois individus arrêtés après une vague d’enlèvements près du Carré à Liège ont été placés sous mandat d’arrêt pour détention arbitraire, coups et blessures, vol avec violences, extorsion et association de malfaiteurs.

Temps de lecture: 2 min

Détention arbitraire, coups et blessures, vol avec violences, extorsion et association de malfaiteurs ont été retenus par le juge d’instruction au moment de délivrer les mandats d’arrêt à charge des deux principaux suspects de la vague d’enlèvements survenus à proximité du Carré, à Liège, selon une information de Sudinfo.

Les trois auteurs présumés de six kidnappings et de deux tentatives de kidnappings à proximité du Carré de Liège ont été interpellés dans la nuit de jeudi à vendredi à Seraing (province de Liège), indique le parquet de Liège, confirmant une information de Sudpresse. Ils nient tous les trois leur implication dans l’affaire.

Un mineur d’âge et deux individus majeurs ont été interpellés par les services de police dans la nuit de jeudi à vendredi après une course-poursuite qui s’est terminée à Seraing. À bord de leur Volkswagen Polo noire, ils sévissaient dans le centre-ville liégeois depuis le début du mois d’octobre.

Même mode opératoire

Les ravisseurs utilisaient le même mode opératoire. Ils kidnappaient un jeune ou deux, souvent isolés, parfois alcoolisés et qui revenaient du Carré de Liège par la rue Saint-Gilles, pour ensuite les dépouiller de leur téléphone et de leurs affaires personnelles de valeur. Les victimes qui ne souhaitaient pas collaborer étaient tabassées. Une fois que les auteurs avaient obtenu ce qu’ils voulaient, ils abandonnaient leur victime à Seraing. Au total, six enlèvements ont eu lieu, ainsi que deux tentatives.

Après avoir mené une surveillance à proximité du Carré dans la nuit de jeudi à vendredi, les policiers ont repéré les suspects qui s’apprêtaient une nouvelle fois à sévir, et une course-poursuite a alors débuté. Elle s’est terminée quelques minutes plus tard à Seraing où les trois auteurs présumés ont été interpellés.

Vendredi en fin d’après-midi, les auditions étaient toujours en cours, mais le parquet de Liège a déjà pu indiquer à l’agence Belga que les suspects niaient leur implication dans l’affaire.

Les deux individus majeurs ont été déférés samedi devant un juge d’instruction et le mineur d’âge passera devant le tribunal de la jeunesse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par collin liliane, lundi 11 octobre 2021, 10:13

    Pourquoi éliminer une partie du texte de sudinfo? "Samedi en fin de journée, le juge d’instruction, Jean-Marc Mottet, a placé Oran, un Belgo-Turc de Seraing, et Arsen, un Tchétchène de Grâce-Hollogne, sous mandat d’arrêt. Les deux jeunes hommes sont bien connus de la justice".

Sur le même sujet

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs