Accueil Société

La Wallonie n’était pas en état d’affronter les crues

Le rapport de Stucky et de l’ULiège montre que le barrage d’Eupen a permis d’éviter le pire et que les procédures ont été suivies. Mais celles-ci ne sont pas à la hauteur d’une crise majeure. Coordination, prévention, aménagement du territoire : des changements s’imposent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 8 min

Au lendemain des inondations meurtrières de la mi-juillet, Philippe Henry (Ecolo), ministre wallon du Climat et des Infrastructures, s’était résolu à commander un rapport indépendant sur les événements. Le marché avait été attribué au spécialiste suisse Stucky, qui a travaillé avec l’ULiège. Les résultats (123 pages) ont été communiqués ce lundi matin. Si les travaux ont porté sur l’ensemble de la Wallonie, ils ciblent surtout la province de Liège et plus encore le bassin versant de la Vesdre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 15 octobre 2021, 13:04

    Excellent rapport qui met en lumière une nouvelle fois l'incurie des hommes politiques wallons, en particulier de tous ceux qui se prétendent concernés ou intéressés par l'environnement! Gouverner, c'est prévoir. Et comme le crie Greta depuis un moment, rien n'est fait alors qu'on sait ce qui nous arrive dessus! Ou plutôt si, on veut sortir du nucléaire pour le remplacer par des énergies intermittentes -càd en fait en revenir à l'âge d'avant la vapeur - on se perd en débats débiles à-propos de la taxe carbone et du CRM, sans se rendre compte qu'on va insidieusement vers le "tout gaz", on emmerde les automobilistes et on fait exploser la facture énergie du particulier! Tout cela tout en réduisant à sa plus simple expression la protection civile et ses moyens! Et on ne pourra pas arguer, côté Ecolo, de ne pas être aux manettes depuis suffisamment longtemps pour ne pas avoir vu les choses ou ne pas avoir pu y changer quoi que ce soit. La seule commune le long du cours de la Vesdre à n'avoir subi que peu de dégâts à cause des crues est là pour en témoigner! Là, on a fait ce qu'il fallait à heure et à temps avec les moyens du bord. Il y avait donc moyen de faire - beaucoup - mieux!

  • Posté par Schoonbroodt Hubert, mardi 12 octobre 2021, 10:23

    Voilà un rapport qui met en lumière les responsables qui sont principalement politiques, et pas les petits agents du SPW qui gèrent les barrages au jour le jour avec des moyens dérisoires. Cela montre encore l’infamie sur les personnes que représente la régionalisation et tous ces mandats qui vont avec.

  • Posté par Dubois Marc, lundi 11 octobre 2021, 20:34

    Dans la plupart des études commanditées... Le résultat correspond comme par hasard aux attentes... Pas de faute avérée par rapport aux protocole ... Les procédures ont été respectées...malgré toutes les alertes, le petit ministre peut dormir tranquille

  • Posté par Noelb Renzo, lundi 11 octobre 2021, 17:32

    Tout est dans l'expression "culture du risque". Et les autorités n'avaient pas et n'ont toujours pas cette "culture du risque". Et donc les autorités ont échoué dans leur mission. Ne cherchez plus, elles sont responsables, elles doivent réparer. Oui enfin, ce serait justice mais ...!

  • Posté par Raymond Moriaux, lundi 11 octobre 2021, 19:22

    @Noelb. C'est qui, "les autorités" ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs