Accueil Monde États-Unis

Coronavirus: essais positifs pour un médicament qui réduit le risque de développer un covid grave

La troisième phase d’essais cliniques est positive pour un cocktail d’anticorps d’AstraZeneca. L’objectif du médicament est de réduire les complications liées à une infection de covid.

Temps de lecture: 2 min

Un cocktail d’anticorps d’AstraZeneca a donné des résultats jugés positifs par le laboratoire pharmaceutique en essais cliniques de phase 3 contre le covid, d’après un communiqué lundi.

L’essai porte sur un médicament, le AZD7442, qui est une combinaison d’anticorps. Ce médicament « a engendré une réduction statistiquement satisfaisante des cas de covid graves ou des décès dus à la maladie, comparé à un placébo chez les patients non hospitalisés avec des symptômes légers à modérés du covid », détaille le communiqué d’AstraZeneca.

Pour réduire le risque de développer un covid grave

Un total de 90 % des participants faisaient partie de catégories de patients jugés à haut risque de développer des formes sévères de covid, y compris ceux ayant des comorbidités.

Les participants ont reçu un traitement dans les cinq jours suivant les premiers symptômes et l’analyse préliminaire des résultats montre que le médicament a réduit le risque de développer un covid grave ou débouchant sur un décès dans 67 % des cas comparé à un placébo, précise le communiqué.

903 participants

« Vu la poursuite des infections sérieuses de covid à travers le monde, il y a un besoin important que de nouvelles thérapies comme ce médicament soient utilisées afin de protéger les populations vulnérables », commente Hugh Montgomery, professeur de médecine de soins intensifs à University College London et l’un des principaux responsables de l’essai clinique, qui a porté sur 903 participants.

AstraZeneca va présenter les données aux autorités sanitaires et a déjà déposé une demande d’autorisation pour l’utilisation du médicament dans le traitement du covid auprès de l’autorité américaine du médicament (FDA). Le groupe suédo-britannique avait annoncé en mars un accord avec les États-Unis pour fournir au pays cette année jusqu’à 700.000 doses de ce traitement par anticorps pour un montant total d’accords noués avec les États-Unis portant sur 726 millions de dollars.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Rambeaux Paul, lundi 11 octobre 2021, 15:46

    Ah, revoilà le menteur sans cerveau; visiblement son absence a encore diminué ses facultés intellectuelles. Par contre, sa capacité à mentir est intact. Ces pays n'ont pas suspendu totalement le Moderna, mais seulement pour les moins de 30 ans. Seule l'Islande a décidé de s'en passer car son approvisionnement en Pfizer est suffisant. Et Peeters oublie de préciser qu'il s'agit là d'une dose supplémentaire, et qu'en Islande, 88% de la population de plus de 12 ans est vaccinée. On s'amusera aussi de voir que Peeters veut l'arrêt d'une solution éprouvée (bientôt 4 milliards de vaccins) au prétexte qu'on n'a pas de recul, mais qu'il est prêt à déployer un médicament testé sur 903 personnes. Faut déjà avoir peur des piqûres pour en être là... Sans même parler du prix (plus de 700 millions de dollars pour 700.000 doses) et de la disponibilité. Ca va de mal en pis dans votre tête, Peeters.

  • Posté par Lhoest Roland, lundi 11 octobre 2021, 14:34

    J’espérais qu’avec la nouvelle présentation du site, on serait « débarrassé » de votre personne. Malheureusement non.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 11 octobre 2021, 14:45

    Espoir malheureusement douché. Il va à nouveau falloir se farcir l'obscurantiste négationniste délirant de service.

  • Posté par Peeters PCR, lundi 11 octobre 2021, 12:45

    A quand l'abolition des vaccins anti-covid puisqu'il y a un médicament maintenant? Après la Suède, la Finlande, le Danemark, la Norvège, l’Islande suspend totalement le vaccin Moderna http://rutube.fr/2021/10/09/apres-la-suede-la-finlande-le-danemark-la-norvege-lislande-suspend-totalement-le-vaccin-mortel-moderna/

  • Posté par massacry olivier, lundi 11 octobre 2021, 17:17

    Et hop le croisé de mauvaise foi Peeters reprend du service, toujours à œuvrer pour une désinformation toxique. Aujourd'hui donc une info <rutube>, le youtube russe, voila qui nous renseigne un peu plus quant aux penchant de ce fonctionnaire d'intox. Le sujet, comme d'hab', les vaccins sont < mortels>, la preuve aujourd'hui avec moderna? Et non, à par le titre, digne de Francesoir, rien n'indique dans cet article ni ailleurs qu'il a y danger. Ces pays, largement vacciné !, ne s'opposent à aucune vaccination, mais mettent en garde contre un risque légers de myocardie pour les hommes jeunes, les quelles nous rappellent l'article < selon les autorités suédoises, la plupart de ces inflammations sont bénignes et passent d’elles-mêmes, mais un avis médical est recommandé en cas de symptômes.>, voila donc l'épouvantail que nous agitent le croisé de mauvaise foi ! Si seul l'lslande, contrairement au dire du croisé, interdit moderna, c'est essentiellement pour une question de logistique: < l’approvisionnement en vaccin Pfizer est suffisant sur le territoire (…), le chef épidémiologiste a décidé de ne pas utiliser le vaccin Moderna en Islande>. Notons que le Danemark et la Norvège le déconseille aux moins de 18 ans, < déconseille> et non interdit! Notons encore que les médicaments tant chéris par le croisé ne sont toujours pas disponible puisque toujours en phase d'expérimentation. Notons encore que le médicaments ici décrit coute plus de 1000€ la dose, le croisé de mauvaise foi aurait-il malgré tout des actions chez AZ? ou veut-il la faillite de notre sécurité sociale?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs