Accueil Économie Télécoms

WhatsApp, Telegram, Signal: la confidentialité des communications cryptées est menacée

L’avant-projet de loi sur la conservation des données téléphoniques permet aux forces de l’ordre d’accéder aux contenus échangés sur les messageries cryptées. Les défenseurs d’un internet libre et sûr tirent la sonnette d’alarme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Dans une lettre ouverte adressée aux ministres fédéraux Vincent Van Quickenborne (Open VLD, Justice), Ludivine Dedonder (PS, Défense) et Petra De Sutter (Groen, Télécommunications), une septantaine d’experts en cybersécurité et d’organisations internationales actives dans la défense des droits fondamentaux et d’un internet libre, ouvert et sûr tirent la sonnette d’alarme. La nouvelle loi en actuellement en préparation sur la conservation des données dans le secteur des communications électroniques porte, selon eux, atteinte à la sécurité et la protection de la vie privée offerte par le chiffrement de bout à bout et serait même « l’une des plus dangereuses d’Europe ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Moreau Michel, mercredi 13 octobre 2021, 23:12

    Merci pour le relai d'information M. Munster. Cette (nouvelle) tentative de grignotage de la démocratie est un peu surprenante (vu le contexte tendu créé par la toute puissance de Robbland, la tentative de momification de l'APD, et l’enquête ouverte par la Commission) et fort décourageante (vu les prétention et de plus en plus sordides des politiques 'illibérales', ici et ailleurs)... Mais elle était en même temps tristement prévisible, considérant l'allégeance des gouvernants aux impératifs incontournables de la modernité. Nous serions fort naïfs d'attendre des politiques une quelconque anticipation des risques que la dérive numérique accumule : non seulement parce qu'ils sont fascinés par les promesses idylliques de ses promoteurs (contrôle, sécurité, innovation, efficience, etc.), mais surtout parce qu'à force de se spécialiser exclusivement dans l'esquive des responsabilités et la recherche du mensonge le plus rentable, ils ont perdu toute capacité de perception des enjeux réels et de prévention des risques cachés. Incapables de comprendre des problèmes élémentaires de robinets (les masques, ou les barrages...), ils persistent pourtant à armer les pièges de l'exploitation virtuelle ! A force de se limiter à n'être que des chausse-pieds pour des modèles conçus ailleurs, ils ont perdu toute compétence pour fabriquer les chaussures dont nous aurions vraiment besoin pour faire avancer notre démocratie...

  • Posté par Moreau Michel, mercredi 13 octobre 2021, 23:16

    Bref, trop de 's' tue le 't' : prétentions, donc ;-)))

  • Posté par Moreau Michel, mercredi 13 octobre 2021, 23:14

    Oups... 'prétensions', bien sûr...

  • Posté par El Pasajero , mardi 12 octobre 2021, 13:48

    que toutes les immixtions faites à la vie privée seront « strictement nécessaires et rigoureusement balisées ». Comme c'est le cas pour Frank Robben.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 12 octobre 2021, 13:56

    Cela va de soi. Et les autoévaluations confirmeront en l’absence de tout doute raisonnable la parfaite transparence et l’indéniable légitimité du processus. La presse sérieuse se chargera ensuite de « débunker » les « discours complotistes » des contestataires. Les légions d’apparatchiks-systèmes tenant bien plus à leur belle pension et à leurs allocs qu’à leur liberté traqueront ensuite les « inciviques » sur les forums et autres lieux périlleux pour l’exercice de la « vraie démocratie ». Tout ira bien.

Plus de commentaires

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs