Accueil Léna

Pourquoi l’Arabie saoudite investit à Newcastle

Le Fonds souverain saoudien a fait main basse sur le club du nord-est de l’Angleterre. Avec plusieurs idées derrière la tête. Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Déjà plus qu’amorcé en 2020, le rachat des Magpies, actuels 19es au classement du championnat anglais, par le Fonds public d’investissement d’Arabie saoudite (PIF) est devenu réalité jeudi. 80 % des parts de l’ancienne équipe de Philippe Albert, Kevin Keegan, David Ginola ou encore Alan Shearer sont désormais détenues par l’entité pilotée par Mohamed Ben Salmane, prince héritier d’Arabie saoudite. Une transaction estimée à 350 millions d’euros. Et ce, pour la plus grande joie des supporteurs des Toons, lassés par quatorze années de présidence du Britannique Mike Ashley, mais… au grand dam des défenseurs des droits humains. « C’est une vraie honte pour Newcastle et le football anglais », peste, sur Sky, Hatice Cengiz, fiancée du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné en 2018 au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul et dont le meurtre aurait, selon des responsables américains et turcs, été commandité par nul autre que « MBS ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs