Accueil Monde Afrique

Burkina Faso: Thomas Sankara a enfin droit à son procès, 34 ans après son assassinat

Tué en 1987 par un commando, celui qui rebaptisa la Haute-Volta en Burkina Faso, est devenu une véritable icône dans son pays. Parmi les quatorze accusés, l’ancien président Blaise Compaoré.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Pour les Burkanibè, c’est un jour historique. Ce qui était impensable du temps de Blaise Compaoré est devenu réalité sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré, élu démocratiquement en 2015 et réélu au premier tour en 2020. Le procès des auteurs présumés de l’assassinat de Thomas Sankara, le « père de la révolution burkinabé », s’est ouvert lundi devant le tribunal militaire de Ouagadougou en présence de douze des quatorze accusés. Le grand absent, et principal accusé, n’est autre que l’ancien président Blaise Compaoré (70 ans). L’ex-président, chassé du pouvoir en 2014 par une insurrection populaire, vit depuis en exil en Côte d’Ivoire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 12 octobre 2021, 9:59

    Corruption, coup d'état, assassinat, rien de neuf en Afrique décolonisée...

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs