Accueil Monde Union européenne

Pandora Papers et abus fiscaux: une lutte aux airs d’histoire sans fin

A chaque nouveau scandale fiscal, l’imagination des fraudeurs met les législateurs face à leurs oublis. De nouvelles salves sont à venir, pour fermer les échappatoires toujours ouvertes, malgré les précédents tours de vis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Huit années de révélations fiscales depuis l’éclaireur Offshore Leaks et plus de 690 millions d’euros de magot récupéré par le fisc belge (en comptant les scandales des banques UBS et HSBC). Huit années de négociations fiscales à marche forcée entre Européens qui ont parfois laissé quelques portes ouvertes pour les allergiques à l’impôt les plus chevronnés.

La politique des microfissures

Quand, en 2014, fait surface le scandale des rabais fiscaux octroyés par le fisc luxembourgeois à de grandes multinationales (Luxleaks), la réponse donnée au niveau de l’Union européenne est de clarifier une disposition existante de la transparence entre les fiscs des Etats. Ceux-ci, en effet, étaient déjà tenus de s’informer mutuellement de manière spontanée ou à la demande s’ils accordaient un rescrit fiscal (un accord négocié avec le fisc sur la manière dont une entreprise va être taxée). Mais ils le faisaient peu, ou pas.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert A., mardi 12 octobre 2021, 12:21

    Contre les "inciviques" aux magouilles financières, ce ne sera jamais la lutte finale.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs