Accueil Société

Propos haineux sur les réseaux sociaux: un procès d’assises pour démontrer l’urgence de légiférer

La cour d’assises de Liège a entamé, ce lundi, le tout premier procès belge devant un jury populaire pour des propos publiés sur les réseaux sociaux. Sami Haenen, Flémallois de 34 ans, comparait pour des posts partagés à la mi-octobre de l’an dernier sur Facebook et sur Twitter. Son procès, aux limites de l’absurde, est un signal fort de la justice au politique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ce lundi, pour le premier jour de son procès devant la cour d’assises, Sami Haenen a mis sa plus belle blouse, rouge criant, comme celle qu’il avait dans le clip tourné place Saint-Lambert, où il se déhanchait sans rythme en chantant (faux) sa solitude et sa différence sur l’air de « Lolita ». Le jeune homme s’était lancé sur le web après avoir été harcelé, en secondaires, parce qu’à l’époque il était trop maigre. Peu doué sur le plan artistique, il avait persévéré, essuyant quolibets et insultes sur ses vidéos qui faisaient le buzz (son interprétation de « Lolita » a été visionnée près de 100.000 fois…) et qu’on partageait sur des « pages » Facebook dédiées à l’humour.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Philippart Vincent, mardi 12 octobre 2021, 10:25

    C'est dèmentiel. Les néofascistes siègent au parlement, financés par l'argent public, la presse est libre de publier tout et n'importe quoi, sans aucune forme de contrôle parce que la Cour d'Assise coûte trop cher, mais quand un simple d'esprit poste une connerie sur internet la justice retrouve tout son sérieux et organise une cour d'assise pour faire un exemple??

  • Posté par Philippart Vincent, mardi 12 octobre 2021, 10:25

    C'est dèmentiel. Les néofascistes siègent au parlement, financés par l'argent public, la presse est libre de publier tout et n'importe quoi, sans aucune forme de contrôle parce que la Cour d'Assise coûte trop cher, mais quand un simple d'esprit poste une connerie sur internet la justice retrouve tout son sérieux et organise une cour d'assise pour faire un exemple??

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs