Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: rencontre entre les talibans et les représentants européens et américains ce mardi

En Afghanistan, le nouveau régime afghan cherche à rompre son isolement diplomatique, c’est pourquoi ses dirigeants vont rencontrer des responsables de l’Union européenne (UE) et des Etats-Unis mardi à Doha.

Temps de lecture: 2 min

Les dirigeants talibans vont rencontrer des responsables de l’Union européenne (UE) et des Etats-Unis mardi à Doha, le nouveau régime afghan cherchant à rompre son isolement diplomatique.

« Demain (mardi), nous rencontrerons les représentants de l’UE. Nous avons des réunions positives avec des représentants d’autres pays », a déclaré Amir Khan Muttaqi, ministre taliban par intérim des Affaires étrangères, lors d’une conférence dans la capitale qatarie, ce lundi.

« Nous voulons des relations positives avec le monde entier. Nous croyons en des relations internationales équilibrées. Nous pensons qu’une telle relation équilibrée peut sauver l’Afghanistan de l’instabilité », a ajouté le responsable, selon une traduction en direct de son discours, du pachtoune vers l’anglais.

Cette rencontre aura lieu à Doha et inclura des représentants des Etats-Unis, a précisé la porte-parole de l’UE Nabila Massrali, sans préciser le nombre ni les fonctions des délégués européens.

« Echange informel »

« Il s’agit d’un échange informel, au niveau technique. Il ne constitue pas une reconnaissance du “gouvernement par intérim”  », a-t-elle ajouté.

Selon elle, cet échange devrait « permettre aux Etats-Unis et aux Européens d’aborder des problèmes » tels que la liberté de déplacement pour les personnes désirant quitter l’Afghanistan, l’accès à l’aide humanitaire, les droits des femmes et empêcher l’Afghanistan de devenir un sanctuaire pour les groupes « terroristes ».

L’UE cherche avant tout à prévenir un « effondrement » de l’Afghanistan, a déclaré le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à l’issue d’une réunion ministérielle. « Nous ne pouvons pas nous contenter de regarder et d’attendre. Nous devons agir, et rapidement », a-t-il ajouté.

Le nouveau régime islamiste, arrivé au pouvoir en Afghanistan en août, n’a été reconnu par aucun pays. Mais face à l’imminence d’une grave crise humanitaire dans ce pays entièrement dépendant de l’aide internationale après vingt ans de guerre, les manœuvres diplomatiques se multiplient.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 12 octobre 2021, 16:04

    Je croyais qu'il ne fallait pas leur adresser la parole :)

  • Posté par collin liliane, mardi 12 octobre 2021, 9:08

    Aider le peuple afghan, c'est aider les talibans. Il faut au contraire laisser régner la misère pour pousser le peuple à la révolte.

  • Posté par Drumberg Benoit, mardi 12 octobre 2021, 8:41

    Les grands de ce monde vont aller s'agenouiller et baiser les pieds des Tabibans !

Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Coronavirus en Chine: de nouveaux confinements et restrictions

Les autorités ont imposé lundi des confinements à des dizaines de milliers d’habitants du nord de la Chine et demandé aux Pékinois de limiter leurs déplacements en raison d’un rebond des cas de covid dans le pays, à une centaine de jours du démarrage des JO d’hiver de Pékin.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs