Accueil Belgique Politique

De Croo tient son accord budgétaire, après une nuit très agitée…

La Vivaldi d’accord sur le budget 2022, la relance et le marché du travail. Les vice-Premiers avaient suspendu leurs discussions vers 5h30. Selon certains, le blocage était socialiste. D’autres désignent le MR, et le départ dans la nuit de Sophie Wilmès. Finalement, tout rentre dans l’ordre, semble-t-il. Alexander De Croo est attendu à la Chambre à 14h30 pour sa déclaration de politique générale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement fédéral a bouclé son « grand accord » à caractère socio-économique, qui comprend 117 mesures pour finaliser le budget, relancer l’économie et soutenir les ménages les plus fragilisés face à la hausse des prix de l’énergie. Tarif social, malades de longue durée, relance, économies budgétaires… Nous avons livré l’essentiel dans nos éditions de lundi soir.

Cela étant, la nuit fut agitée. Vers 4 heures, il semblait que les vice-Premiers avaient tous définitivement donné leur consentement. « Nous étions tous d’accord et avons donc achevé notre réunion », dit une bonne source. Et effectivement, le Premier VLD annonçait la bonne nouvelle. Sauf que tout a coincé à nouveau…

Les récits de la crise(tte)

Là, les récits s’entrechoquent, du moins divergent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Nica Petre, mardi 12 octobre 2021, 10:53

    Voilà enfin les compromissions socialistes très chères au PTB. Du côté des travailleurs sanction probables des jeunes chomeurs logue durée après seulement deux ans et remise au travail des malades longue durée car ils coûtent trop cher. Par contre les employeurs gardent leur déductions du premier emploi. Bref encore une fois avantages pour les employeurs comme le travail de nuit et dimanche et culpabilisations des chômeurs et malades longue durée. C'est bien les PS en toute sa splendeur qui accepte des décisions clairement à droite sur le dos des travailleurs les plus précarisés. Mais en soi c'est très bien car mr Magnette le payera cher aux prochaines élections en Wallonie et surtout à Bruxelles.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs