Accueil Belgique Politique

Formation, énergie, malades de longue durée… le gouvernement fédéral présente son accord sur le budget

La Vivaldi est tombée d’accord mardi matin sur le budget 2022 et les dossiers qui y sont liés. Une conférence de presse a eu lieu dès 11 heures au cabinet du Premier ministre en présence des vice-Premiers ministres.

Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement fédéral est tombé d’accord mardi matin sur le budget 2022 et les dossiers qui y sont liés, dont la réforme du marché du travail, la relance et les mesures pour lutter contre l’augmentation des prix de l’énergie, a annoncé le cabinet du Premier ministre, Alexander De Croo.

Une conférence de presse a eu lieu dès 11 h au cabinet du Premier ministre en présence des vice-Premiers ministres. « Nous sommes à un moment charnière : nous sortons d’une pandémie et d’une crise économique », a d’emblée insisté Alexander De Croo.

Les principales mesures de l’accord

Chèque-énergie  : au 4e trimestre 2021, un chèque-énergie de 80 euros sera déduit de la facture du million de ménages les plus précarisés. Le budget pour le chèque énergie est de 72 millions d’euros. Pour l’extension du tarif social, également décidée, un budget de 208 millions d’euros est alloué.

- Fonds électricité et gaz  : le fonds électricité et gaz fera d’ailleurs l’objet d’un financement unique à concurrence de 16 millions d’euros.

- Revalorisation de la rémunération des militaires  : « Un sergent-major avec 12 années d’ancienneté verra son salaire augmenter de 338 euros brut, soit environ 203 euros net d’ici à la fin de la législature. Un adjudant qui affiche 25 ans d’ancienneté verra son salaire augmenter de 520 euros brut soit environ 312 euros net », a détaillé Pierre-Yves Dermagne.

- Taxe de 0,15 % sur les comptes-titres de plus d’un million d’euros  : le comité de monitoring a calculé que la nouvelle taxe sur les comptes-titres, introduite au début de la législature, allait rapporter quelque 430 millions d’euros en 2022 d’après Dermagne

- Formation  : le droit à la formation pour les travailleurs deviendra individuel. A moyen terme, chaque travailleur aura droit chaque année à 5 jours minimum consacrés à de nouveaux apprentissages.

Cumul d’allocation de chômage  : les travailleurs au chômage pourront cumuler une partie de leur allocation de chômage avec leurs premiers salaires s’ils retrouvent un emploi dans un secteur en pénurie.

- Sécurité sociale  : la cotisation de sécurité sociale, soit 300 millions, servira à réduire les charges sur les salaires moyens et éviter le piège à la promotion

- Certificat médical  : sauf pour les PME, le certificat médical ne sera pas nécessaire pour une maladie d’un jour (à raison de trois fois par an maximum).

- Malade de longue durée  : les personnes en maladie de longue durée pourront être sanctionnées « pour non-participation au processus administratif » et perdre 2,5 % de leur allocation si elles ne remplissent pas les formulaires qui leur seront envoyés et ne répondent pas aux sollicitations du médecin-conseil.

- Semaine de quatre jours  : il sera possible de travailler quatre jours par semaine, mais toujours à raison de 38/40 heures (en quatre jours au lieu de cinq). Ce qui correspond donc à des journées de 9,5 heures.

- Garde d’enfants  : le gouvernement augmente la déduction fiscale pour la garde d’enfants à 14 euros par jour et par enfant.

- Taxe sur les billets d’avion  : il a également été décidé d’introduire une taxe sur les vols. Dans un premier temps, les vols de moins de 500 kilomètres étaient principalement ciblés afin de décourager au maximum les déplacements professionnels vers Paris ou Londres en avion. La « taxe d’embarquement » devrait rapporter au trésor public 30 millions d’euros.

- Travail de nuit dans l’e-commerce  : le gouvernement a annoncé des mesures pour faciliter le travail de nuit dans l’e-commerce et éviter que des emplois ne partent aux Pays Bas.

L’accord budgétaire complet sera présenté cet après-midi au Parlement lors de l’état de l’union du Premier ministre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mardi 12 octobre 2021, 17:31

    Comme d'habitude la classe moyenne est oubliée

  • Posté par Brunet Maxime, mardi 12 octobre 2021, 12:16

    Ca ne ressemble pas à un budget qui doit servir à remplir les caisses vides de l'état suite au covid. Mais cela ne ressemble pas non plus à un budget qui aide les gens de plus en plus dans le besoin. Bref, un coup dans l'eau.

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs