Accueil Opinions Chroniques

«Succession», saison 3: quand la réalité dépasse la fiction

La saga « Succession », diffusée à partir de ce 18 octobre sur la chaîne Sky, met en scène les batailles d’héritage dans les grandes dynasties industrielles et financières. Et la fiction reflète plutôt bien la réalité…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

En deux saisons, le feuilleton Succession est devenu le miroir à peine déformant des sanglantes batailles de pouvoir au sein des conglomérats familiaux tout-puissants. Créée et produite par le scénariste britannique Jesse Armstrong, la troisième série de cette satire tragicomique met en scène le self-made-man Roy Logan, né pauvre en Ecosse, bâtisseur d’un groupe de médias tentaculaire. Le goût du risque, le flair mais aussi la roublardise, la corruption et la complicité des milieux financiers sont à l’origine de son succès. A la fin de sa vie, le patriarche amoral entend choisir son héritier parmi les plus impitoyables de ses enfants, des gosses de riches sans foi ni loi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs