Accueil Monde

Irak: divisions après les élections

Les pro-Iran et le parti à la rhétorique anti-iranienne ne sont pas d’accord sur le résultat des élections législatives en Irak. Une abstention record a marqué le scrutin.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 1 min

Les partis chiites se divisent. Dans un Irak où les fossés confessionnels se creusent davantage qu’ils ne se comblent, plusieurs partis chiites pro-Iran ont rejeté le résultat des élections législatives de dimanche. Mais au même moment, le parti chiite (à la rhétorique critique contre Téhéran) de Moqtada al-Sadr revendiquait la victoire.

Deuxième force au sein du Parlement sortant, l’Alliance de la conquête, qui représente les anciens paramilitaires du Hachd al-Chaabi, a accusé un net recul passant de 48 sièges à une dizaine, selon plusieurs sources. Ce camp politique est incontournable sur l’échiquier politique irakien. Et il a bien l’intention de faire appel des résultats, dénonçant une « manipulation » et une « escroquerie ». Le porte-parole des Brigades du Hezbollah, faction du Hachd al-Chaabi, a appelé les autres factions à « se préparer à défendre leur entité ».

Les analystes estiment qu’au-delà de la répartition des sièges, l’absence d’une majorité claire au sein du Parlement fragmenté va obliger les différentes factions à négocier des alliances avant de se mettre d’accord sur un Premier ministre. Les législatives de dimanche ont été marquées par une abstention record.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs