Accueil Belgique Politique

«Quels gamins», «farces», «occasion ratée»… l’opposition critique vivement le budget fédéral

La Vivaldi est tombée d’accord mardi matin sur le budget 2022 et les dossiers qui y sont liés. Un accord que l’opposition n’a pas manqué de fustiger.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement fédéral est tombé d’accord mardi matin sur le budget 2022 et les dossiers qui y sont liés, dont la réforme du marché du travail, la relance et les mesures pour lutter contre l’augmentation des prix de l’énergie. Rapidement, l’opposition a vivement critiqué cet accord.

Le président de Défi a rapidement critiqué les propos de Pierre-Yves Dermagne et Georges-Louis Bouchez sur La Première et Bel-RTL avant même l’annonce de l’accord : « PS et MR dans les matinales pour exposer leurs trophées sans aucun égard pour le Premier ministre. Une séquence “vivaldienne” par excellence, en somme », a écrit François De Smet, sur Twitter.

Une situation à laquelle Catherine Fonck, a également réagi. « Déclaration du Premier à la Chambre prévue cet après-midi. Mais cette année, on a déjà tout entendu à la radio ce matin via Pierre-Yves Dermagne et Georges-Louis Bouchez qui ont fait le discours. Avec quelques divergences bien sûr pour flatter chacun leurs électeurs… #quelsgamins », a fustigé la cheffe de groupe CDH à la Chambre, également sur Twitter.

Côté flamand, c’est la conférence de presse prévue à 11 heures, avant la prise de parole du Premier ministre à la Chambre, qui ne plaît pas à Theo Francken (N-VA) : « Cette “nouvelle culture politique” et ce “respect du Parlement et de l’opposition” font certainement partie des plaisanteries et des farces les plus acides de la Vivaldi. »

Une critique également faite par François De Smet.

Les mesures pour faire face à l’énergie également critiquées

Aussi au centre des critiques, les mesures prises face à la flambée des prix de l’électricité et du gaz, qui menace de faire grimper les factures des ménages belges de plusieurs centaines d’euros.

Pour le PTB, qui plaide depuis longtemps pour une baisse à 6 % de la TVA sur l’énergie, « ce sont toutes les familles et les travailleurs qui souffrent aujourd’hui de l’explosion des factures ». Et d’ajouter : « 714 euros d’augmentation en moyenne. Que pensent résoudre les ministres de la Vivaldi avec une réduction de 80 euros à peine et uniquement pour une partie de la population ? », a déploré le chef de groupe communiste, Raoul Hedebouw.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 13 octobre 2021, 2:48

    Guignols, tartuffes...

  • Posté par collin liliane, mardi 12 octobre 2021, 16:05

    Le PTB qui veut plus d'Etat devrait être ravi du montant élevé de la TVA.

  • Posté par Debersaques Bart, mardi 12 octobre 2021, 15:01

    quand l'insulte en riant devient un art

  • Posté par Debersaques Bart, mardi 12 octobre 2021, 14:45

    n’ Oubliez pas que les 21% TVA sur les frais d'énergie sont aussi mit sur les Taxes qui en font partie. Est-ce du valeur ajouté fourni par le gouvernement ou du vol? "**Une TVA sur quasi toute la facture** Reste à appliquer la TVA de 21%. La taxe sur la valeur ajoutée s’applique sur quasiment toutes les composantes de la facture à l’exception de la cotisation fédérale et de la redevance de raccordement. Elle représente 17% du KWh payé." https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-facture-d-electricite-est-elle-une-feuille-d-impots-deguisee?id=10856518

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs