Accueil Société

Inondations: une maison sinistrée, c’est une perte de recette pour la commune

Enrôlement reporté, perte de valeur des biens immobiliers ou destruction des constructions les plus fragiles : l’impact de la crue se marquera aussi sur les rentrées fiscales.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les communes les plus touchées par les inondations de juillet mettront des années à se relever de la catastrophe, même si la Région a annoncé son soutien à la reconstruction des infrastructures. Les crues y ont détruit d’innombrables maisons ou de nombreuses entreprises qui nourrissent d’ordinaire les finances locales à travers le précompte immobilier : les additionnels communaux à cet impôt représentent à eux seuls 20 % des recettes ordinaires des communes.

Les contribuables directement touchés par les inondations ont bénéficié d’un report de l’enrôlement. Il s’agit de quartiers entiers dans les neuf communes les plus ravagées : Trooz, Limbourg, Pepinster, Theux, Verviers, Liège, Esneux-Tilff, Chaudfontaine et Rochefort. Une mesure bienvenue mais qui, en bout de course, aura un impact sur les trésoreries communales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs