Accueil Culture Musiques

Buchbinder, Zimerman, «Beethoven»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

De tout temps, Beethoven a eu des serviteurs fidèles qui, loin de rechercher le panache imposant, ont consacré leur vie à servir sa musique : ce fut le cas d’un Hans Richter-Haaser dans les années d’après-guerre, c’est ce fut celui de l’Autrichien Rudolf Buchbinder durant les 40 dernières années. L’esprit de continuité de son intégrale des sonates enregistrée live en 2014 au festival de Salzbourg se retrouve à l’identique dans celle des concertos qu’il a enregistré à Vienne avec 5 chefs et orchestres différents (Nelsons, Jansons, Gergiev, Thielemann et Muti) : une montée en puissance dans l’ordre chronologique des œuvres mêlée à une pudeur expressive qui s’impose de s’en tenir à l’essentiel.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs