Accueil Culture Musiques

Stranded Horse, «Grand Rodeo»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Yann Tambour est Normand et son truc à lui, c’est le folk livré de sa kora trafiquée par ses soins. Une « formikora » chromatique à leviers de harpe en kéno, érable et formica. Cinq ans après l’album Luxe, celui qui compte également une belle collaboration avec Ballaké Sissoko, nous revient avec son folk cette fois chanté à deux reprises (le single « Rumba du trépas » et « Le ciment dessous nos pieds ») en français. Car l’heure n’est plus à la rigolade mais à l’apocalypse d’un monde en perdition. Pour y faire face : transe et danse et rêves à tous crins. Avec ses trois complices (Boubacar Cissokho, Sébastien Forrester et Miguel Bahamondès-Rojas, en plus de Carla Pallone sur un titre), Yann Tambour puise dans nos héritages culturels majoritairement folks (quitte à reprendre « Thiely » de L’Etoile de Dakar), célébrant le mariage de l’Occident avec l’Afrique si proche. Avec douceur et malgré tout optimisme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs