Accueil Économie Télécoms

Fragiliser les messageries cryptées: pour Mathieu Michel, c’est non

Le secrétaire d’Etat MR à la Protection de la vie privée s’oppose au projet du ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Il n’y a pas d’accord au sein du gouvernement fédéral pour contraindre les applications de messagerie cryptées type Whatsapp, Telegram, Signal… à supprimer le chiffrement bout à bout des messages de certains utilisateurs afin de permettre aux forces de l’ordre d’écouter les conversations. C’est ce que nous indique le secrétaire d’Etat MR Mathieu Michel en réaction à la publication d’une lettre ouverte d’une septantaine d’organisations internationales et d’experts en cybersécurité dénonçant les dangers de cette législation. « Cela va trop loin. Je m’y opposerai de tout mon poids », assure-t-il. Il est doublement concerné puisqu’il est à la fois en charge de la digitalisation et de la protection de la vie privée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 13 octobre 2021, 10:45

    Comme déjà répété à l'ennui : le BUT initial et avoué peut être noble (traquer les terroristes) ... mais ce sont les DÉRIVES et les interprétations (inavouées) qui vont en être faites par l'autorité (surtout ce ministre V. Quick) qui pose problème ! En BE, on a commencé a installer des "portiques-caméras" pour taxer les camionneurs étrangers et les vols de voitures ... et aujourd'hui on traque les Belges pour des "taxes kilométriques"; ou diverses "incivilités"! Autre exemple ; sur le budget global de cette NSA créée au lendemain des attentats du 11 septembre, pour soi-disant contrer le terrorisme , seul 6 à 9% ont servi a cette fin ... et TOUT le "reste" du budget a été dérivé pour ... "délits fiscaux"; crimes de droit commun; surveillance politique et journalistique; etc. etc. Comme on dit : "l'enfer est pavé de bonnes intentions" !

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 12 octobre 2021, 18:43

    Lol. Non dans la presse officielle aujourd’hui=entrée en vigueur prochainement dans la loi.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 12 octobre 2021, 18:43

    Lol. Non dans la presse officielle aujourd’hui=entrée en vigueur prochainement dans la loi.

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs