Accueil Opinions

Bernard Feltz: «Le progrès doit être critiqué»

Le cyclotron de Louvain-la-Neuve est élevé au rang de « site historique » des sciences. Depuis son inauguration en 1972, le concept de progrès scientifique a complètement changé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

Le cyclotron de Louvain-la-Neuve s’est vu offrir ce mardi le titre de « site historique » décerné par la Société européenne de physique. L’accélérateur de particules confirme ainsi sa position de lieu emblématique des sciences aux côtés de l’hôtel Métropole – où ont été organisés les Congrès Solvay à partir de 1911 – et du bureau occupé à la KUL par Georges Lemaître, le physicien belge à l’origine de la théorie du big bang.

L’occasion est belle de rappeler que le cyclotron néo-louvaniste a été inauguré en février 1972, à une époque où le progrès scientifique semblait pouvoir tout résoudre. L’homme n’allait-il pas sur la lune ? Un demi-siècle et bien des vicissitudes plus tard, le regard porté sur la science a radicalement changé, comme l’explique le philosophe Bernard Feltz (UCLouvain).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs