Accueil Belgique Politique

Flambée de l’énergie: l’essentiel de l’effort concentré sur les ménages les plus faibles

La prolongation du tarif social et le chèque-énergie profitent à un million de ménages. Les surcharges fédérales sur la facture sont transformées en accise, pour bloquer de futures augmentations.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est finalement un effort de 760 millions d’euros que le gouvernement fédéral a consenti pour faire baisser la facture d’énergie des consommateurs belges confrontés à la flambée des prix du gaz et de l’électricité. Pas tous les consommateurs cependant. Le principal de l’effort portera avant tout sur les 440.000 ménages qui peuvent bénéficier depuis février de l’extension du tarif social. Ce tarif plus avantageux était déjà d’application pour 500.000 ménages – essentiellement des allocataires sociaux. En pleine pandémie, le gouvernement avait décidé de l’étendre aux personnes bénéficiant de l’intervention majorée de l’assurance soin de santé – le « statut BIM », octroyé à certains allocataires sociaux et à des personnes dont les revenus du ménage n’excèdent pas un plafond annuel de 20.763 euros majoré de 3.843 euros par personne à charge.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mercredi 13 octobre 2021, 10:58

    Ce qui est effarant dans cette mesure. Le ménage qui dépasse d'un euro le plafond ne reçoit rien. Expliquez moi la logique de cette mesure.

  • Posté par dekoker philippe, mardi 12 octobre 2021, 19:55

    Et hop tournée générale pour l'électorat P$..à la santé des autres. Eux n'ont qu'un droit se lever chaque matin pour gagner un salaire qui leur interdit toute aide...la classe moyenne peut mourir dans ce pays tout le monde s'en fout

  • Posté par Otte Gérard, mardi 12 octobre 2021, 21:30

    La classe moyenne glissant vers la classe assistée, gonflant l'électorat P$, la boucle est bouclée. Il n'y a plus que le miracle de la multiplication des pains pour nous sauver.

  • Posté par Otte Gérard, mardi 12 octobre 2021, 19:02

    Je me demande à quoi sert cette "CREG" qui se sucre au pro-rata de la valeur des factures. Elle n'a vraiment pas intérêt à ce que les tarifs baissent.

  • Posté par Lambert Jean-Paul, mardi 12 octobre 2021, 18:37

    Opération blanche pour l’état la TVA reste à 21% donc les gains énormes seront partiellement donnés aux tarifs sociaux. La classe moyenne trinque mais pas nos élus.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs