Accueil Société

Des robots pour produire des plantes de façon optimale

Depuis 2017, le projet OptiBiomasse à Gembloux Agro-Bio Tech produit des plantes et analyse leurs molécules susceptibles d’intéresser le secteur pharmaceutique et parapharmaceutique. L’intelligence artificielle se mêle au projet via un robot qui analyse les plants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Mieux connaître les molécules de plantes médicinales et optimaliser leur culture, c’est un des objectifs du Centre Agro-Bio Tech de Gembloux. C’est le cas avec le chanvre dont les effets thérapeutiques pour calmer des douleurs sont connus, mais aussi de l’euphorbe, du pélargonium et de l’échinacée, l’intention étant d’en extraire les principes actifs les plus efficients. Les résultats concernant l’euphorbe sont attendus cette année, en 2022 pour le chanvre et en 2023 pour l’Artemisia annua.

Dans le contexte du covid, les recherches se sont en effet réorientées vers l’artemisia, l’absinthe chinoise, aux propriétés antipaludiques et antivirales, et donc potentiellement anti-covid, mais avec un plus lié à l’intelligence artificielle, via l’utilisation d’un robot innovant installé au sein des cultures de Gembloux Agro-Bio Tech ULiège.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs