Accueil Planète Climat

A quoi ressemblera la Belgique si la terre continue à se réchauffer? (carte interactive)

Selon des simulations faites par l’organisation Climate Central, la ville d’Anvers pourrait être inondée si on ne parvient pas à limiter le réchauffement climatique.

Temps de lecture: 3 min

Même si l’humanité parvient à limiter le réchauffement à 1,5ºC par rapport à l’ère préindustrielle, le niveau des mers va monter pendant des siècles, inondant des villes actuellement habitées par un demi-milliard de personnes, ont mis en garde des scientifiques.

Si la planète se réchauffe d’un demi-degré de plus, ce sont 200 millions de citadins supplémentaires qui seront ainsi régulièrement affectés par des inondations et rendus plus vulnérables lors des tempêtes, ont-ils écrit dans la revue Environmental Research Letters.

L’Asie, qui compte neuf des dix mégapoles à plus haut risque, sera la plus durement frappée.

La plupart des estimations actuelles de la montée du niveau de la mer et des menaces qu’elle fait peser sur les villes côtières courent jusqu’à la fin du siècle et vont d’un demi-mètre à moins d’un mètre.

Mais le phénomène va se poursuivre au-delà de 2100 sous l’effet du réchauffement de l’eau et de la fonte des glaces, quelle que soit la vitesse de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

« Environ 5 % de la population mondiale vit actuellement sur des terres situées sous le niveau qui sera atteint en marée haute sous l’effet du dioxyde de carbone déjà accumulé dans l’atmosphère par l’activité humaine », a dit l’auteur principal de l’article Ben Strauss, président et chef des chercheurs de l’organisation indépendante de journalistes et scientifiques Climate Central.

La concentration actuelle de CO2 est de 50 % supérieure à celle de 1800 et la température moyenne à la surface de la Terre a augmenté de 1,1ºC.

C’est suffisant pour faire monter le niveau des mers de près de deux mètres, que cela prenne deux siècles ou dix siècles, estime M. Strauss.

La limite de 1,5 degré inscrite dans l’Accord de Paris et que les pays du monde entier vont essayer de maintenir au sommet COP26 de Glasgow le mois prochain se traduit par une montée des eaux de près de trois mètres sur le long terme.

L’équipe de Climate Central a par ailleurs tenté d’illustrer concrètement les conséquences liées à ces différents scénarios de montée des eaux en fournissant des images de lieux historiques plus ou moins inondés(Nouvelle fenêtre), selon la gravité du réchauffement climatique.

Climate Central a fait des simulations pour 180 endroits afin de montrer à quoi pourrait ressembler le monde si la température montait de 1,5 degré, 3 degrés ou même 4 degrés. Musées, cathédrales, temples et célèbres places publiques à travers le monde seraient notamment à risque d’être partiellement ou complètement inondés. Il est à noter que ces simulations sont effectuées pour des villes situées au niveau de la mer, donc à faible altitude et dans le cas où l’homme ne fait rien pour contrer le réchauffement climatique.

Quelques exemples de simulations

La simulation a été effectuée notamment pour la ville d’Anvers. Le scénario inévitable d’un réchauffement à 1,1 ºC est présenté à gauche. À droite, il atteint plutôt 3 ºC.

Anvers

Le Palais de Buckingham

Tour de Londres

Bordeaux

Nice

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Dubois Marc, mercredi 13 octobre 2021, 16:49

    Nos amis flamands ne semblent guère inquiets et ne souhaitent pas suivre les verts dans des mesures ultra contraignantes pour le petit pays que nous sommes par rapport aux grandes nations qui polluent plus en 1 jour que la Belgique en 10 ans ! Virer les voitures, les camions, les navires, les avions, les fusées, le mazout, le nucléaire ne semble concerner que les écolos wallons, je serai curieux de voir le nombre de cyclistes sur les pistes cyclables, Ravel et trottoirs sous la neige par moins 10° pour faire 30 km pour aller bosser ! La théorie c'est top, la réalité beaucoup moins ! Qui peut se passer de voitures dans les Ardennes quand il faut entre 1h30 et 2h de trajets en transports en commun pour faire 50 km, que le premier hôpital est à 40 km et mal desservi (i.e. gare à 3 km !) et que pour faire 20 km à vélo, vous avez les dénivelés de Liège-Bastogne-Liège ! Qui a les moyens suffisants dans la classe moyenne pour s'équiper de photovoltaïques et payer les études, le kot ... et vivre ! Marre de ces cons idéalistes !

  • Posté par Noelb Renzo, mercredi 13 octobre 2021, 9:33

    Ce ne sont que des simulations. On a tenu comptes des facteurs russes, chinois, américains, africains,...? Leurs données étaient accessibles ? Et les probabilités de guerre, éruptions et bien d'autres choses telles que l'intervention de l'homme, ses chercheurs, les découvertes scientifiques, la capture du CO2,, ...non limitatif

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mercredi 13 octobre 2021, 9:15

    Ces mêmes scientifiques nous ont déjà annoncé il y a quelques années qu'en 2028 les Pays Bas auraient disparu sous les flots... Vive les apôtres de l'apocalypse vert.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mercredi 13 octobre 2021, 20:27

    @Coets. Le mots de vos copains étaient "submergé...". Au cours de la longue histoire, des Pays Bas et bien avant le réchauffement climatique récent, les épisodes de montées des eaux se sont succédés régulièrement. Je ne met pas en doute le réchauffement actuel, mais je dénonce ceux qui surfent sur la vague climatique en pronostiquant l'apocalypse pour servir leurs idéaux dogmatiques. Ce terrorisme idéologique apportera plus de misères qu'une guerre.

  • Posté par Coets Jean-jacques, mercredi 13 octobre 2021, 9:59

    Personne, sauf peut-être Madame Irma, n'a jamais prédit que les Pays-Bas auraient disparu d'ici 2028 !!! Mais bien que ce pays devrait se préparer à des marées saisonnières de plus en plus fortes et redoutables, et devait se préparer à y faire face. C'est ce que les Pays-Bas font depuis de décennies ! Vous croyez vraiment que ce pays dépense des milliards pour des complots ou des fadaises d'apôtres ?!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Climat

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs