Accueil Société

«Que Francken aille à Bagdad voir comme c’est sûr»

Des centaines de demandeurs d’asile irakiens manifestaient devant l’Office des étrangers ce mardi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

C’est une missive du secrétariat d’Etat à l’Asile et la Migration qui a mis le feu aux poudres : la semaine dernière, chaque demandeur d’asile irakien installé en Belgique a reçu un courrier individualisé l’incitant à recourir au retour volontaire. Avec, attention, une prime doublée à hauteur 500 euros.

Sauf que le message est TRES mal passé. Mercredi midi, entre 300 et 400 Irakiens manifestaient devant l’Office des étrangers, avec pancartes et service de sécurité maison : « Bagdad n’est pas sûr », « la violence est omniprésente », « 500 euros pour un vol direct vers la mort  ». La colère est sur le fond, mais aussi sur la forme. Un passage de la lettre, maladroitement formulé, laissait penser que les Irakiens n’avaient plus droit de demander un recours en cas de refus d’asile. La panique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs