Accueil Société

Adrien Curon condamné à 35 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa voisine

Adrien Curon est reconnu coupable de meurtre, d’attentats à la pudeur, d’outrages publics aux mœurs et de détention d’images à caractère pédopornographique.

Temps de lecture: 2 min

La cour d’assises a prononcé, mercredi, une peine de 35 années de réclusion criminelle contre Adrien Curon, reconnu coupable de meurtre, d’attentats à la pudeur, d’outrages publics aux mœurs et de détention de fichiers à caractère pédopornographique. Les jurés n’ont retenu aucune circonstance atténuante en faveur de celui qui a tué Céline Doignon, le 23 avril 2019, à Mons, en lui portant 25 coups de couteau devant sa fille, âgée de quatre ans.

Pour les jurés, l’intention d’homicide est établie compte tenu de la violence des coups, du nombre de coups (25) et des zones visées (la tête, le dos, le haut du corps). L’auteur, atteint d’aucun trouble mental, n’avait aucune trace de défense.

Quant aux attentats à la pudeur commis à l’égard de la fille de la victime, les jurés estiment que les faits sont établis par la déclaration de la petite fille qui n’a pas pu inventer ce genre de détails. Ses déclarations détaillées ne peuvent résulter que par l’expérience vécue. L’auteur a agi par ruse et surprise, ont noté les juges.

Les outrages publics aux mœurs et la détention des images résultent à suffisance de l’enquête. Ils n’étaient pas contestés.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par lambert viviane, mercredi 13 octobre 2021, 19:08

    Même pas foutu d'être habillé correctement pour se présenter devant la Cour ! Comment les avocats et les juges peuvent-ils accepter ça

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs