Accueil Culture Arts plastiques

Agneau mystique des frères Van Eyck: qu’a peint Hubert, qu’a peint Jan?

L’Irpa et l’université d’Anvers percent un mystère : Hubert a peint une première version, Jan a complété et surpeint l’œuvre tracée par l’aîné.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Joyaux de la peinture flamande, pièce maîtresse du patrimoine national belge, l’Agneau mystique des frères Van Eyck vient de livrer l’un de ses secrets : quelle part exacte de l’œuvre doit être attribuée à l’aîné, Hubert Van Eyck (env.1366 - 1426), et quelle part revient à son cadet, Jan Van Eyck (env. 1390 – 1441) ?

Sur l’œuvre, un quatrain en latin découvert en 1823 disait ceci : « Le peintre Hubert Van Eyck, le plus grand qui soit, a commencé ce travail. Son frère Jan, qui lui succède dans cet art, a achevé cette tâche ardue (…) » De fait, Hubert est décédé en 1426, probablement pendant la création de l’œuvre, mais il était jusqu’ici impossible d’identifier son apport puisqu’aucune autre peinture de sa main n’est connue…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs