Accueil Société Régions Liège

Liège: la liaison E25-E40 rouverte ce vendredi

Le dernier tronçon encore fermé après les inondations sera rendu à la circulation, mais sur une seule bande et à vitesse réduite. Retour à la normale dans un an seulement.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Trois mois après les inondations catastrophiques de la mi-juillet, le retour à la (quasi)-normale se précise dans l’agglomération de Liège : ce vendredi 15 octobre en effet, la liaison stratégique entre les autoroutes E40 et E25 sera rendue à la circulation sur toute sa longueur. Mais dans des conditions qui demeurent très strictes : une voie par sens et une vitesse limitée à 50 km/h.

L’impact des inondations sur ce trait d’union routier a eu des conséquences très importantes sur la mobilité dans la Cité ardente, déjà marquée par les travaux du futur tram. Deux premiers tronçons de la liaison avaient déjà été rendus à la circulation, entre les échangeurs 39 (Chênée) et 38 (Angleur-Grosse Batte-Belle-Ile) d’une part et entre l’échangeur 35 (Avroy-Laveu) et 37 (Val Benoît-Seraing-Marche). La jonction est cette fois opérée avec la réouverture du chaînon manquant entre les échangeurs 38 et 37.

carte

Les véhicules légers mais aussi les poids lourds opérant une desserte locale auront accès à l’ensemble du parcours. Cela ne sera pas encore le cas pour les poids lourds en transit entre le nord et le sud. Ceux-ci devront continuer à emprunter la déviation très large qui passe par les autoroutes E411 et E42. Cet itinéraire est obligatoire pour les camions, et recommandé pour les voitures qui ne feraient que transiter par la région liégeoise.

Le dernier tronçon rouvert à la circulation avait été aussi le plus durement touché par les inondations : « Les tranchées couvertes des Grosses Battes et de Kinkempois, la tranchée ouverte du canal de l’Ourthe, les locaux techniques adjacents et tout le matériel électromécanique qui les équipe avaient été complètement submergés par l’eau et la boue », rappelle-t-on à la Sofico, l’administration des infrastuctures wallonnes.

La réhabilitation complète de la liaison E25-E40 coûtera 55 millions d’euros à la Wallonie. Elle est désormais bien engagée, directement sur la voirie ou dans les coulisses que l’eau avait noyées. En matière de sécurité notamment, tous les équipements ont été remis en service, ce qui autorise la réouverture prudente de cette fin de semaine.

carte bis

Mais il reste du pain sur la planche : « L’absence de certains équipements comme la commande de signalisation dynamique pour activer la fermeture en cas de problème, la détection automatique d’incident ou l’éclairage d’appoint ne permettent pas d’assurer les conditions classiques de circulation sur cet axe », précise la Sofico.

L’objectif est d’ouvrir la seconde voie de circulation dans les deux sens pour le début du mois de décembre, mais toujours avec une limitation de la vitesse à 50 km/h. La réouverture sans aucune restriction est prévue pour la rentrée 2022, soit plus d’un an après la catastrophe.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs