Accueil Culture Livres

Michael Christie: «Un roman, c’est une chasse aux trésors»

Même les arbres finiront par périr, prédit Michael Christie dans son premier roman, écofiction qui entremêle le destin d’une famille sur quatre générations au déclin de la planète.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Un roman magistral, ample et sombre, qui tient autant de la fresque familiale que de la fable écologique, où les destins de quatre générations sont intimement liés à celui des arbres. » À La librairie « A livre ouvert », à Woluwe-Saint-Pierre, comme dans pas mal d’autres, l’enthousiasme est grand autour de Lorsque le dernier arbre de Michael Christie, le premier roman d’un auteur canadien, charpentier de son état, qui dit avoir trouvé l’inspiration de son roman en coupant du bois, sur son île au large de la Colombie-Britannique. Le dépérissement des forêts est pour lui le signe que le monde court à sa perte. À toute vitesse.

Le futur proche que vous décrivez, en 2038, est sombre, apocalyptique. Et c’est presque demain…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Restons Optimistes , jeudi 14 octobre 2021, 15:17

    Un roman est surtout une pompe à fric!

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs