Accueil Société Régions Wallonie

Un Covid Safe Ticket en Wallonie dès le 1er novembre: tout ce qu’il faut savoir

Alors que le Covid Safe Ticket entre en vigueur à Bruxelles ce vendredi 15 octobre, son pendant wallon sera d’application quinze jours plus tard.

Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement wallon a décidé jeudi d’étendre le recours au Covid Safe Ticket (CST) à toute la Wallonie à compter du 1er novembre prochain et ce jusqu’au 15 janvier prochain. Un projet de décret dans ce sens sera soumis au Parlement pour adoption dans les tout prochains jours.

Le CST atteste soit de la vaccination complète de son porteur, de la détention soit d’un test PCR négatif de moins de 48 heures soit d’un test antigénique négatif réalisé dans les 24 heures, ou d’un certificat de rétablissement du Covid-19 datant de 180 jours au maximum.

Le CST est disponible sur internet via l’application CovidSafeBe, accessible sur www.masante.be.

Où sera-t-il d’application ?

Ce pass sanitaire sera d’application dans les dancings et discothèques, dans les bars, cafés et restaurants, à l’intérieur des centres sportifs ainsi que dans les salles de fitness lors de foires commerciales et congrès comptant plus de 50 personnes en intérieur (et plus de 200 en extérieur).

ll sera aussi requis dans les salles de fêtes et de spectacles, les hôpitaux, les maisons de repos, ainsi que tout événement de masse rassemblant plus de 50 personnes en intérieur (ou plus de 200 en extérieur).

Dans les établissements ou évènements où le CST sera obligatoire, il ne faudra plus porter le masque, à l’exception des visiteurs des hôpitaux, des maisons de repos et de tous les autres établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables.

Où ne sera-t-il pas d’application ?

Ce laissez-passer ne sera en revanche pas d’application dans les transports publics, dans les services publics, les écoles, les magasins et centres commerciaux, sur le lieu de travail ainsi que lors de manifestations autorisées par les autorités locales.

Le masque restera en revanche de mise dans les lieux où le CST n’est pas exigé, à savoir dans les transports en commun, les magasins et centres commerciaux, les rues commerçantes à forte fréquentation, les bâtiments de l’enseignement supérieur, les bâtiments de culte ou encore les locaux accessibles des administrations publiques.

Pour qui ?

L’instrument s’appliquera à toutes les personnes âgées de 16 ans ou plus, mais dès 12 ans pour celles qui veulent rendre visite à des personnes hospitalisées, ou vivant dans des maisons de repos et des établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables.

Il sera également requis dès l’âge de 12 ans pour les personnes qui assistent à des évènements de masse.

Quelles sanctions ?

Des sanctions pénales sont prévues en cas de non-respect des règles relatives au CST, à savoir une amende de 50 à 500 euros pour les visiteurs des lieux ou événements visés, et de 50 à 2.500 euros pour leurs tenanciers ou organisateurs.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Halut Michele, vendredi 15 octobre 2021, 11:08

    Quid des illettrés numériques ? La fracture numérique constitue un facteur d’exclusion .

  • Posté par Mauer Marc, vendredi 15 octobre 2021, 11:00

    La seule chose qui est attendue du CST c’est l’incitation à la vaccination des réticents !

Sur le même sujet (2)

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs