Accueil Belgique

Un «ticket sanitaire» pour (presque) rien

La pression était particulièrement forte côté flamand pour pouvoir organiser des grands événements durant l’été. Au final, ils n’ont eu lieu qu’en Wallonie…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Replantons le décor. Fin avril 2021, le Belgique vient de vivre un nouveau mini-confinement de trois semaines baptisé pour l’occasion « pause pascale ». À part les musées, la culture est toujours confinée. À part pour le take-away, les restos sont fermés. On peut nager à la piscine sur rendez-vous mais pas s’entraîner à la salle de sport. La toute grande majorité de la population n’est pas vaccinée mais les doses arrivent et la pression baisse sur les hôpitaux. On commence à oser envisager un nouvel été déconfiné. Les « événements tests » se multiplient sans que grand monde ne comprenne exactement ce que l’on cherche à prouver. Les organisateurs réalisent surtout qu’il sera peut-être possible de réunir du monde en août, à condition de pouvoir assurer au maximum la sécurité sanitaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs