Accueil Belgique

L’arme de la dernière chance pour les Bruxellois

Pour remplir les centres de vaccination et éviter une nouvelle vague, le gouvernement bruxellois fait le choix du pass sanitaire. Mais la concrétisation est source de tensions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Pour prolonger le Covid Safe Ticket au-delà du 30 septembre et élargir son champ d’application, il faut un nouvel accord de coopération. La volonté des autorités fédérales est de donner une nouvelle arme aux Régions. A elles de donner l’élan et d’établir la liste des secteurs visés par le CST.

Bruxelles, qui était demandeuse d’un élargissement, est au centre de l’attention. Aucun membre du gouvernement ne s’oppose formellement à la mise en place du pass dans la Région mais les écologistes hésitent sur les restaurants. La situation traîne et Alexander De Croo est forcé de s’en mêler. Il convoque Rudi Vervoort et Alain Maron au Seize. Officiellement, le but est de voir ce que l’on peut encore faire pour améliorer la vaccination à Bruxelles. En réalité, c’est un coup de pression.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs