Accueil Opinions Éditos

Le Covid Safe Ticket, une leçon de mauvaise communication

Certes, l’imbroglio institutionnel de notre pays, les différentes idéologies des partenaires n’ont pas aidé à faire rapide et simple. Mais la liste des erreurs et des flottements reste impressionnante.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Vous n’êtes pas tout à fait sereins face à l’entrée en vigueur, ce vendredi à Bruxelles, du Covid Safe Ticket ? Vous ne comprenez rien à ce nouvel outil désormais indispensable pour garder une vie sociale dans la capitale et dès le 1er novembre en Wallonie ? Consolez-vous, vous n’êtes probablement pas un cas isolé. L’introduction du pass sanitaire à la belge, bien après ses voisins français, néerlandais et italiens, s’est faite dans la plus grande confusion. D’un simple « ticket » qui ne devait être utilisé qu’à l’occasion de quelques grands événements à la fin des vacances, le CST (pour les intimes) est devenu en quelques semaines l’unique sésame pour entrer à la salle de fitness ou au cinéma. Du moins, si l’on peut prouver que l’on est vacciné ou testé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lecocq Annie, vendredi 15 octobre 2021, 16:22

    Forcer la vaccination de ceux qui rechignent depuis des mois ? Pas sûr que ça marche. S’installe alors dans un coin de la tête cette petite crainte : et si ça ne suffit pas, après, ça sera quoi ? Ce sera comme en Chine ou dans d'autres pays dictatoriaux. Fais comme je dis et pas comme je fais. La dictature c'est ferme ta gueule et la démocratie c'est cause toujours. Et le communisme?? C'est donne-moi ta montre et je te donnerai l'heure. ( Dixit Coluche)

  • Posté par Mauer Marc, samedi 16 octobre 2021, 18:15

    Certes, pas sûr que ça marche ! Allez faire comprendre aux réticents de la vaccination que celle ci ne peut relever d’un choix individuel lorsque le virus est contagieux ! S’il y a 10 personnes à bord d’un bateau gonflable, et qu’un seul des 10 fait valoir son droit à trouer le fond dudit bateau … les 9 autres seront fondés à le forcer à abandonner son projet, quitte à ce que ce soit par la force. Les réticents à la vaccination ont un problème car ils ne veulent pas entendre que leur choix a des conséquences sur les autres.

  • Posté par Debersaques Bart, vendredi 15 octobre 2021, 16:18

    au mieux médiocre

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs