Accueil Belgique

Cécile Sottiaux, infirmière enseignante: «Nos diplômés sont recrutés avant la fin de leur cursus»

On savait la pratique fréquente pour les ingénieurs, par exemple, mais les infirmières et infirmiers diplômé.e.s en haute école bénéficient eux aussi très souvent d’une proposition d’embauche avant la fin de leur cursus. En cause : une pénurie de profils bien réelle, alors que les besoins sont croissants.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 5 min

Cécile Sottiaux est infirmière enseignante à la Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa) où elle dirige le département Santé de l’implantation de Jolimont. Une haute école que les étudiant.e.s rejoignent en ayant la certitude de décrocher un emploi avant la fin de leurs études supérieures.

Qu’en est-il de l’attractivité des études, à la suite de la crise sanitaire ?

Il est un peu trop tôt pour dresser un bilan chiffré complet des inscriptions mais globalement, il ne me semble pas que la filière ait subi un déclin d’intérêt, ni, davantage, une envolée des inscriptions. Ce qui signifie concrètement que la pénurie de profils infirmiers ne va pas diminuer dans les prochaines années.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Météo: l’IRM émet une alerte jaune

Ce matin, dans le sud-est du pays, des plaques de givre et de glace, ou sur les hauteurs une légère accumulation de neige, pourront rendre les routes glissantes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs