Accueil Économie Emploi

Deux jeunes infirmières nous racontent leurs premiers mois de boulot

Claire et Adeline étaient encore étudiantes il y a moins de deux ans. Aujourd’hui infirmières diplômées et salariées, elles nous racontent, sous prénoms d’emprunt pour des raisons de confidentialité, leurs premiers mois dans la pratique des soins infirmiers.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 5 min

J’ai donné ma démission il y a quelques jours à peine », entame paradoxalement Claire, qui a commencé à travailler en hôpital dès la fin de ses études. « Mais ce n’est certainement pas par déception ou par rejet de mon boulot. J’ai tout simplement trouvé dans l’intervalle un job situé quasiment en face de chez moi… »

Il ressort d’emblée de ces propos quelques enseignements dans lesquels nombre de jeunes diplômé.e.s issu.e.s d’un bachelier d’infirmier responsable de soins généraux (le nouveau nom du bachelier en soins infirmiers, désormais décliné en quatre ans) se reconnaîtront aisément : la certitude de trouver rapidement un emploi, la faculté d’en changer relativement aisément vu la pénurie de profils, mais aussi un véritable amour du métier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs