Accueil Culture Musiques

«Un verre aux champions des pires horaires»: les paroles de «Santé», le nouveau single surprise de Stromae

Avec ce titre dédié aux petites mains, travailleurs du quotidien à qui on ne prête pas toujours attention, on retrouve le style imparable de Stromae.

Temps de lecture: 3 min

C’est le premier single de son futur album tant attendu : Stromae, retiré du circuit musical depuis 2015, revient avec le morceau « Santé », lâché vendredi matin sur les plateformes musicales.

L’artiste aux 3 millions d’albums vendus s’appuie sur une trame mêlant cumbia sud-américaine et électro pour faire briller un texte où il se fait poète des humbles, à qui il porte un toast. « Chauffeur de camion, hôtesse de l’air/ Boulanger ou marin pêcheur/Un verre aux champions des pires horaires », chante-t-il, juste accompagné pour l’heure d’un visuel où il arbore une coiffure avec un double chignon.On y retrouve aussi son amour des jeux de mots comme « Céline… bataire, toi tu te prends des vestes aux vestiaires ».

Le Bruxellois de 36 ans prépare le terrain à un futur disque, dont la date de sortie n’a toujours pas été dévoilée. Le clip de cette chanson dédiée aux travailleurs de l’ombre doit sortir ce vendredi à 18h00.

Son retour sur scène est attendu pour 2022 avec déjà deux haltes importantes en Belgique, le 19 juin à Werchter Boutique et le 10 juillet aux Ardentes à Liège.

Les paroles de la chanson

À ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

Rosa, Rosa, quand on fout le bordel, tu nettoies

Et toi, Albert, quand on trinque, tu ramasses les verres

Céline (Céline), ’bataire ('bataire), toi, tu te prends des vestes au vestiaire

Arlette, arrête, toi, la fête, tu la passes aux toilettes

Et si on célébrait ceux qui n’célèbrent pas

Pour une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

Quoi les bonnes manières ? Pourquoi je ferais semblant ?

De toute façon, elle est payée pour le faire, tu te prends pour ma mère ?

Dans une heure, je reviens, que ce soit propre, qu’on puisse y manger par terre, trois heures que j’attends

Franchement, ils les fabriquent ou quoi ? Heureusement que c’est que deux verres

Appelle-moi ton responsable et fais vite, elle pourrait se finir comme ça, ta carrière

Oui, célébrons ceux qui ne célèbrent pas

Encore une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

Frotter, frotter, mieux vaut ne pas s’y frotter, frotter si tu ne me connais pas

Brosser, brosser, tu pourras toujours te brosser, brosser si tu ne me respectes pas

Oui, célébrons ceux qui ne célèbrent pas

Encore une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas

À ceux qui n’en ont pas

Pilote d’avion ou infirmière, chauffeur de camion ou hôtesse de l’air

Boulanger ou marin-pêcheur, un verre aux champions des pires horaires

Aux jeunes parents bercés par les pleurs, aux insomniaques de profession

Et tous ceux qui souffrent de peine de cœur, qui n’ont pas le cœur aux célébrations

Qui n’ont pas le cœur aux célébrations

À lire aussi stromae-le-retour-du-roi-prend-forme (2)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs