Accueil Culture Livres

L’Académie, une centenaire qui ne veut pas être académique

L’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique célèbre ses cent ans ce samedi.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

Le 15 février 1921, le roi Albert et la reine Elisabeth rehaussaient de leur présence l’installation de l’Académie royale de langue et de littérature françaises, qui avait été créée l’année précédente par un arrêté royal, après plus de vingt ans de débats et de polémiques. C’est à Jules Destrée, écrivain et homme politique, ministre des Arts et des Sciences issu du Parti ouvrier belge, que l’on doit cette création. Un peu plus de cent ans plus tard, l’Académie fête cet anniversaire ce samedi 16 octobre, avec le prince Laurent et la princesse Claire, la ministre de la Culture Bénédicte Linard et le secrétaire perpétuel de l’Académie française Hélène Carrère d’Encausse. On y parlera évidemment langue française mais aussi cuisine de nos écrivains. Non, l’Académie n’est pas si coincée que cela.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs