Accueil Monde Proche-Orient

Syrie: quatre ans plus tard, Raqqa ne s’est pas débarrassée des blessures de Daesh

Raqqa « fête » les quatre ans de sa libération, dans une ambiance aussi plombée que sa situation économique. En ville, beaucoup reste à reconstruire. Dans les têtes, la « mentalité Daesh » est à déconstruire. Le reportage de nos journalistes en Syrie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le jour se lève sur une ville poussiéreuse. Les premiers rayons d’un soleil orangé percent à travers des buildings tantôt squelettiques, tantôt éventrés. Quatre années ont passé depuis la libération de Raqqa des griffes de l’Etat islamique (EI), le 17 octobre 2017. Pourtant, il règne encore dans l’atmosphère cette poussière. Omniprésente. Au fil de la journée, elle vous bouche les narines, vous assèche la gorge.

Nombreux sont les bâtiments détruits au cours du siège de la coalition internationale à demeurer à l’abandon. Ils encerclent quelques constructions de 6 ou 8 étages retapées dans la précipitation. Dans leurs automobiles d’un autre âge, les Raqqaouis peuvent emprunter toutes les rues, mais des gravats restent au bord du chemin. Générant son lot de crasse cimentée, rendue volatile par les 32ºC de ce mois d’octobre. Sur sa petite terrasse, une femme élimine la couche de ciment de la nuit passée à l’aide d’un jet d’eau.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 22 octobre 2021, 14:05

    Fallait pas y aller !! Non, mais un combattant pour la Gloire de l'Islam, c'est merveilleux !! Maintenant qu'elles sont dans la merde, on trouve que, la Belgique ,ce n'est pas si mal et aimerait bien y revenir, non restez où vous êtes !!!

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs