Accueil Société

Agressions sexuelles au Cimetière d’Ixelles: une réunion d’urgence convoquée au fédéral

Sarah Schlitz convoque une réunion avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice. Le bourgmestre d’Ixelles a de son côté rencontré les gérants des deux cafés visés ce matin.

Info « Le Soir » - Temps de lecture: 2 min

Suite aux témoignages d’agressions sexuelles dans certains bars d’Ixelles, Sarah Schlitz (Ecolo), secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres et des chances, a convoqué une réunion d’urgence mercredi avec le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne et la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. Avec l’objectif « d’analyser la situation à Ixelles pour voir l’étendue du problème, et l’élargir d’un point de vue fédéral dans la lutte contre les agressions sexuelles, en particulier dans les lieux de fête ». Le parquet de Bruxelles a confirmé ce mercredi qu’une enquête a été ouverte suite à « plusieurs plaintes ».

Le bourgmestre d’Ixelles Christos Doulkeridis (Ecolo) a rencontré une délégation de participantes à la manifestation organisée jeudi soir en soutien aux victimes de ces violences au Cimetière d’Ixelles. On sait que les nombreuses plaintes qui se sont exprimées sur les réseaux sociaux depuis dimanche soir visent un employé des bars Waff et El Café. Le bourgmestre a promis « d’établir un diagnostic » sur la question de la sécurité dans le quartier avec l’aide d’associations de terrain. La méthodologie et les moyens ne sont pas encore définis. Il souhaite établir, avec le secteur horeca, « un protocole contraignant de mesures à mettre en place. »

Contrairement à ce qu’ont indiqué vendredi plusieurs médias, Christos Doulkeridis ne compte pas actuellement fermer les deux bars du cimetière d’Ixelles incriminés, estimant qu’il ne tenait pas d’éléments judiciaires suffisants. Il a rencontré ce vendredi matin les gérants des deux bars qui, selon nos informations, se connaissent de longue date : le gérant du El Café ayant été serveur dans ce café à l’époque où le gérant du Waff détenait le El Café (de 2012 a 2015).

Le gérant du Waff avait déjà eu un contact ce mardi avec les autorités policières de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles pour évoquer l’affaire. La direction des deux bars a, quant à elle, assuré qu’elle se portera partie civile « si les faits sont avérés ».

Les témoignages sur les réseaux sociaux, relayés par plusieurs comptes, dont principalement celui du collectif « Féminisme Libertaire Bruxelles » et « Balance ton bar », pointent du doigt d’autres établissements bruxellois. Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles (PS) contacté par Le Soir, a réagi, encourageant les victimes à porter plainte. Il a également demandé « un état des lieux » aux services de police.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, samedi 16 octobre 2021, 19:31

    Ils vont faire une réunion...

  • Posté par Mauer Marc, samedi 16 octobre 2021, 18:24

    Le problème semble plus résider dans la légèreté avec laquelle certaines plaintes ont été reçues, ou pas ! Que la police fasse son travail, or ici, certains témoignages semblent attester du fait que l’attitude de celle-ci aurait été pour le moins perfectible ! Je déteste le mouvement meetoo, mais je revendique haut et fort que toute plainte doit être entendue et prise en compte par les autorités !

  • Posté par lambert viviane, vendredi 15 octobre 2021, 19:36

    Sarah Schlitz doit respecter la séparation des pouvoirs. Après avoir déclaré son amour pour la Flandre (voir Daardaar.be), la Secrétaire d'Etat eut mouiller le Ministre de la Justice et la Ministre des affaires intérieures....qui vont l'envoyer promener ! Elle se ridiculise encore une fois .

  • Posté par Mauer Marc, vendredi 15 octobre 2021, 18:40

    On se calme, on respire par le nez et on attend la suite normale des choses : plaintes, enquêtes, mises en examen ! C’est ça la justice, pas une manifestation de rue !

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 15 octobre 2021, 18:12

    « Balance ton bar »... Oui mais eh oh... ce ne sont pas les "bars" qui commettent des agressions! Ce n'est pas parce qu'un ou deux ou X personnes auraient fait telle ou telle chose à telle ou telle personne que "tout le bar" doit être "balancé". Ce n'est pas ça, la justice..

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko