Accueil Économie Emploi

Des milliers de jobs en pénurie: quand recruteurs et candidats tentent de s’apprivoiser

Pas assez qualifiés d’un côté, trop exigeants de l’autre : candidats à l’embauche et recruteurs ne parviennent pas toujours à se comprendre. Mais quand ils se rencontrent, cela peut fonctionner. Comme cette semaine, au salon de l’emploi organisé à Verviers.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 7 min

N pour non. O pour oui. Un rapide coup d’œil sur sa feuille de rendez-vous suffit pour mesurer, chez un employeur, le succès d’un salon de recrutement. « En moins de cinq minutes, on est fixé sur le sort qu’on va réserver à un candidat », confirme ce recruteur rencontré, ce mercredi 13 octobre, au « job day » dédié au secteur de la construction, à Verviers. Un salon de l’emploi organisé dans l’urgence par le Forem, afin de répondre à la demande pressante d’entreprises confrontées à une pénurie de main-d’œuvre aggravée par les besoins générés par les reconstructions post-inondations…

Le « N » est évidemment sans appel : le candidat ne répond définitivement pas au profil recherché. Le « O », quant à lui, relève en réalité à ce stade davantage du « peut-être » : seule une porte s’est ouverte sur la voie d’un éventuel recrutement, par le biais d’un coup de téléphone ou un rendez-vous ultérieur encore à fixer…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs