Accueil Société

Sur le toit du monde, l’or de la laine des nomades Changpas

A près de 5.000 m d’altitude vivent les dernières tribus nomades du désert froid du Changthang, dans l’ancien royaume bouddhiste du Ladakh. Leurs troupeaux de yaks, de chèvres et de moutons fournissent des laines d’une rare qualité et le plus beau pashmina au monde.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Les premiers rayons du soleil dévoilent un paysage lunaire surgi du fond des âges. Aux confins de l’ancien royaume himalayen du Ladakh, en Inde, le campement des nomades est niché dans le dédale montagneux du désert froid du Changthang. De leurs mains calleuses, les nomades procèdent à la traite du bétail, se glissant entre les toisons chaudes des yaks, des moutons et des chèvres pashmina. Ils sont une vingtaine de familles à régner sur un troupeau de plusieurs milliers de têtes. A 5.000 m d’altitude, près du col vertigineux de Taglang La, l’oxygène est rare et la vie est rude. Mais les nomades ont pour leurs yeux la beauté du monde, sous les ombres fugaces des nuages qui nuancent les teintes ocre, brunes et sableuses des montagnes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs