Accueil Opinions Éditos

Métiers en pénurie: au diable, les solutions simplistes

Les causes de ces pénuries sont multiples. Certaines propres à un secteur plutôt qu’à un autre, d’autres communes à de nombreux domaines d’activité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Il va de certains sujets d’articles comme des saisons : chaque année, ils reviennent au calendrier. Celui des métiers en pénurie est de ceux-là. Au cœur de l’été en général, ils viennent faire les choux gras de médias où l’actualité s’assèche peu à peu.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, jeudi 21 octobre 2021, 5:45

    Perplexe : d'un côté "pas touche aux chômeurs à vie", de l'autre "pas touche à l'optimisation/évasion/fraude fiscale".

  • Posté par Goussaert Filip, samedi 16 octobre 2021, 19:50

    Quel métier technique souffre de dumping social? Un ouvrier qualifié montrant des compétences et une discipline de travail correct?

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, samedi 16 octobre 2021, 12:50

    D'accord avec à peu près tout ce qu'écrit l'éditorialiste. Est-ce toutefois faire preuve de mauvais esprit que de remarquer qu'il manque au moins un aspect à la liste: le courage, ou son insuffisance?

  • Posté par collin liliane, samedi 16 octobre 2021, 10:24

    - Quand on commence un boulot et qu'on a une vingtaine d'années, on se fiche complètement du montant de sa pension et de l'âge de la retraite. - Rien ne prouve que c'est en maniant la carotte plutôt que le bâton qu'on obtient un résultat comme le prouve la France: "En 2018, 3,8 % des actifs sont au chômage depuis un an ou plus. Pour la deuxième année consécutive, le taux de chômage de longue durée diminue de 0,4 point. Le taux de chômage de très longue durée (deux ans ou plus) baisse de 0,3 point et s'établit à 2,0 % en 2018" (Insee). En France, les gens ne peuvent pas s'enkyster au chômage à vie comme en Belgique. - On ne perd JAMAIS sa vie quand on la gagne. On la perd quand on mène une vie de désoeuvré: travail, fierté et dignité personnelle sont liés. - Déclarer qu'une situation est complexe revient à dire qu'on renonce d'avance à y trouver des solutions. Le "simplisme" peut se révéler plus efficace: plutôt que de chercher à dénouer le noeud gordien , Alexandre le grand l'a tranché d'un coup d'épée.

  • Posté par Naeije Robert, samedi 16 octobre 2021, 8:48

    "l’évolution de l’attente de la population à l’égard du travail". Non, c'est la loi de l'offre et de la demande. Il n'y a plus d'inconfort à refuser de travailler. Pourvu que cela dure - ou pas.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs