Accueil La Une Économie

La Chine, l’ennemi public économique Nº1

Pour les euro-députés, qui ont voté une résolution en ce sens, la Chine ne peut pas être considérée comme une économie de marché. Sinon, les barrières anti-dumping tomberaient. Le Conseil de l’UE est plus divisé…

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint et chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Les sujets de discorde ne manquent décidément pas, en Europe. L’accueil des migrants, le TTIP, la Grèce… et maintenant, le SEM. Trois lettres qui font peur : c’est l’acronyme du système d’économie de marché que l’Europe pourrait attribuer à la Chine d’ici à la fin 2016.

Explications. Aujourd’hui, l’empire du Milieu est considéré comme une « économie non marchande ». Un statut qui ne date pas d’hier. En 2001, quand la Chine accède à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), elle s’était vue refuser le statut d’économie marchande parce que son industrie était par trop subventionnée. La concurrence déloyale, à l’époque, avait déjà fait couler beaucoup d’encre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Elisabeth Anonyme, jeudi 12 mai 2016, 14:46

    Vous voulez dire le "Conseil de l'Union européenne"?

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs