Accueil Sports Hockey Équipes nationales

Hockey Pro League: les Red Lions fêtent dignement leurs retrouvailles avec le public (vidéo)

Pour leur entrée en matière en Pro League, les numéros 1 mondiaux n’ont pas fait dans le détail face à l’Allemagne (6-1). Une prestation solide et dominante qui démontre que les Belges ne sont pas encore rassasiés après leur titre olympique.

Temps de lecture: 4 min

C’est en grande pompe que la Fédération belge a décidé d’honorer les champions olympiques pour leur première sortie devant leurs supporters depuis Tokyo avec entre autres, une magnifique ovation des 3.500 spectateurs présents, à Uccle Sport, pour Thomas Briels qui a décidé de prendre sa retraite après les Jeux, et qui a reçu officiellement le trophée de la Pro League 2021 des mains de Thierry Weill, le CEO de la Fédération internationale de hockey (FIH). Mais dès l’entame de cette première rencontre de Pro League 22-23, ce sont bien les Allemands qui prenaient l’initiative et qui se lançaient à l’assaut du but de Vincent Vanasch. A la 7e minute, c’est John-John Dohmen qui se créait la première opportunité pour les Lions mais son tir puissant passait à côté du but. C’étaient ensuite Cédric Charlier et Antoine Kina qui obtenaient de belles possibilités mais ne parvenaient pas à trouver l’ouverture.

Dans le deuxième quart, les Belges faisaient circuler rapidement la balle et tentaient d’emballer les échanges. A à la 19e minute, c’est finalement Sebastien Dockier qui faisait exulter le public. Mais les Allemands réagissaient dans la foulée. Justus Weigand profitait d’une erreur d’Arthur De Sloover pour se présenter seul devant Vincent Vanasch mais le gardien bruxellois s’interposait avec autorité. Les Red Lions obtenaient ensuite 2 p.c. mais les tentatives d’Alex Hendrickx n’atteignaient par leur cible. A la 24e minute, c’est Cédric Charlier qui se montrait opportuniste dans le cercle et doublait l’avance des numéros 1 mondiaux.

Les hommes de Michel van den Heuvel, qui honorait son premier match en tant que T1, étaient dominants et intraitables dans le jeu. Ils conservaient leur emprise sur la rencontre et multipliaient les tentatives pour inscrire le numéro 3 comme avec cet essai de Tanguy Cosyns qui passait de très peu à côté du but. Mais c’était chose faite quelques minutes plus tard via William Ghislain (37e). Les Allemands se montraient dangereux à de très rares occasions mais Vincent Vanasch était toujours attentif et repoussait le danger à plusieurs reprises.

A la 50e minute, Nicolas de Kerpel, qui récupérait une balle grâce à un excellent press, était à la finition et lobait le gardien allemand après un magnifique service de Sebastien Dockier. Les Red Lions ne relâchaient pas leur emprise sur le match et obtenaient 3 p.c. consécutifs mais la défense allemande sortait parfaitement. Mais, 4 minutes plus tard, les visiteurs étaient tout de même récompensés de leurs efforts. Ils parvenaient à sauver l’honneur via Mario Schachner. Mais les Belges n’étaient pas encore rassasiés et Nicolas De Kerpel s’offrait un doublé à la 58e minute avant que John-John Dohmen ne ponctue magnifiquement la prestation du jour (6-1).

« Le plan, c’était surtout de jouer rapidement et d’exploiter les flancs du terrain », précisait d’emblée Loïck Luypaert. « Nous avons assez bien appliqué la tactique demandée par Michel van den Heuvel avant le match. Mais je reconnais qu’on s’est parfois un peu emballé avec le public. Nous aurions pu jouer un peu plus calmement et avec la tête. Maintenant, c’était tellement chouette de retrouver nos supporters et un stade comble. La grande question qui se pose à présent dans le groupe c’est comment on va faire évoluer ce niveau et comment on peut encore faire évoluer notre jeu. On l’a fait l’été passé et on veut continuer à grandir. C’est un bon challenge pour le futur. La présence de notre nouveau coach est d’ailleurs importante à ce niveau-là. Il nous parle d’une autre manière et il nous bouscule. C’est pas mal. C’est quelqu’un de très émotionnel qui déteste perdre. Donc il n’y avait aucune chance que cela nous arrive aujourd’hui. »

Les Red Lions n’ont donc pas manqué leurs retrouvailles avec leurs supporters en proposant un match solide et dominant face à une équipe allemande qui n’a pas démérité mais qui s’est heurtée à un Vincent Vanasch en très grande forme. Ce dimanche, à 16h30, les 2 équipes se retrouveront, à nouveau, à Uccle Sport devant un nouveau stade plein.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Equipes nationales

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Hockey, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir