Accueil La vie en pause

Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 584: la crise du masque

Notre chronique hebdomadaire sur la nouvelle vie des Belges.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Mercredi, il s’est passé un truc incroyable. On a réalisé un chef-d’œuvre. Le masque parfait. En tissu, oui. Les masques en papier, qui n’ont de papier que le nom, sont composés à 90 % de polypropylène, un polymère qui s’apparente à du plastique. Celui des meubles de jardin. Ni biodégradable, ni compostable. Un petit 500 ans pour disparaître dans la nature.

Des masques en papier, on en a vu partout. Dans un champ de maïs. Sous les galets, dans le sable, dans la mer. Deux, bleus, coincés sous les rochers d’un lac secret, sur une île croate. Enfoncés là exprès.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lecocq Annie, lundi 18 octobre 2021, 16:37

    C'est une belle histoire, ce petiot qui ne veut pas se débarrasser de son masque même dans les endroits où on ne le porte plus comme en Flandre, au Danemark comme dans l'histoire et bien d'autres. Sauf que des personnes continuent à le porter en rue où il n'y presque personne et dans les magasins où on a même enlevé le panneau "masque obligatoire". Alors j'ai demandé à certaines amies pourquoi elles le portaient quand même...réponse, on s'est bien habitué. Grosse erreur de dire ça mais ce n'est pas moi seule qui les convaincrai de les enlever et puis chacun fait comme il veut !! Mais moi le 1er octobre dans le carrefour de Strombeek-Bever, , je l'avais déjà remis aux oubliettes et quel plaisir de voir les gens (que je connais et toujours vivants) tels qu'ils étaient avant la pandémie souriant et causant. Merci la Flandre.

Aussi en La vie en pause

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs