Accueil Culture Cinéma

Sacre de Jane Campion, cinéaste exceptionnelle, au Festival Lumière à Lyon

Succédant aux frères Dardenne récompensés l’an dernier, la Néozélandaise a reçu le Prix Lumière 2021 pour l’ensemble de sa carrière et a présenté son nouveau film, « The power of the dog », production Netflix qui sortira directement sur la plateforme le 1er décembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

L’immense amphithéâtre de Lyon, pouvant contenir 3.000 personnes, dans une ambiance de match de la NBA pour l’événement-phare de la 13e édition du Festival Lumière, vendredi soir, la remise du Prix Lumière. C’est l’accueil qui fut réservé à Jane Campion, cinéaste exceptionnelle comme le prouve encore son nouveau film, The power of the dog, Prix de la réalisation au récent Festival de Venise, et que les Lyonnais ont pu apprécier ce week-end sur grand écran. Un privilège car le film produit par Netflix, adaptation d’un roman de Thomas Savage, une histoire intime puissante déployée dans des paysages et une nature sauvage à couper le souffle, rejoignant la quintessence de son cinéma qui combine sensibilité aigüe, esthétique hors norme, poésie fulgurante, délicatesse infinie et dysfonctionnements humains, sortira directement sur la plateforme le 1er décembre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs