Accueil Sports Football Football belge Standard

Romo a été la cible de jets de pétards au Standard: Venanzi est allé s’excuser

Il a présenté au gardien vénézuélien des excuses au nom du club qu’il préside.

Temps de lecture: 2 min

Quinze jours après le déplacement à Malines, qui avait tourné au fiasco le plus total et vu débouler sur la pelouse de l’AFAS Stadium, au moment de reprendre la deuxième mi-temps, quatre représentants de supporters liégeois venus demander de manière virulente des comptes à leurs joueurs, au point d’inciter l’arbitre à interrompre le match pendant dix minutes, quelques fans (?) du Standard se sont à nouveau mis en évidence samedi en balançant, à 2-2, plusieurs pétards sur le terrain. Dont un, lancé de a tribune 4, a atterri à proximité immédiate de Rafael Romo, le gardien de Louvain, qui s’est écroulé au sol. Voilà qui devrait valoir au club liégeois une convocation devant le Comité disciplinaire de la fédération et une nouvelle amende salée, en plus de celle qu’il recevra pour l’utilisation d’engins pyrotechniques avant le match, dont le coup d’envoi avait du coup été retardé. S’il est identifié, le lanceur du pétard pourrait être poursuivi et condamné, selon la loi Football, à une amende et une interdiction de stade.

En attendant, Bruno Venanzi s’est rendu, après la rencontre, dans le vestiaire louvaniste et a présenté au gardien vénézuélien, encore sourd une heure après les faits, les excuses au nom du club qu’il préside. « C’est une marque de respect qui a été fortement appréciée », a confié Marc Brys un peu plus tard. Avant le match, en plus des messages adressés aux joueurs (« Fini les pleurnicheries, devenez des combattants », « Nouveau staff, dernière chance, réaction immédiate » et « Moins de blabla, plus de grinta »), la direction liégeoise en avait pris elle aussi pour son grade. Via deux banderoles déployées tout en haut de la bruyante T3, destinées au directeur général et au président du matricule 16 : « Grosjean : la situation n’est plus tenable, dégage ! » et « Venanzi : après 7 entraîneurs et 4 directeurs sportifs, il est temps de prendre les bonnes décisions ». Ambiance !

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir