Accueil Société

Sarah Schlitz: «Il y a une augmentation du nombre de victimes de violences sexuelles à Bruxelles»

La secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres observe une augmentation des plaintes depuis quelques semaines. Le Centre de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) est au bord de la saturation à Bruxelles.

Temps de lecture: 2 min

Suite aux témoignages d’agressions sexuelles dans certains bars d’Ixelles, Sarah Schlitz (Ecolo), secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres et des chances, a convoqué une réunion d’urgence avec le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne et la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden.

On sait que les nombreuses plaintes qui se sont exprimées sur les réseaux sociaux visent un employé des bars Waff et El Café. L’auteur présumé n’a toujours pas été interpellé.

Sarah Schlitz va rencontrer le ministre de l’Intérieur et la ministre de la Justice. « Pour pouvoir renforcer notre action en se coordonnant », s’est-elle justifiée sur La Première.

La secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres et des chances a confirmé qu’il y a une augmentation du nombres de victimes depuis quelques semaines. Le Centre de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) est au bord de la saturation à Bruxelles.

« Ce qui se passe à Ixelles, se passe partout », commente Sarah Schlitz. « On considère normal de dire aux filles d’être prudentes. Ce n’est pas normal, il faut changer cet état de fait », insiste la secrétaire d’Etat.

Dans les prochains jours, deux centres CPVS vont s’ouvrir à Gand et Liège. A terme, il y aura un centre par province en Belgique.

Les Centres de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) accueillent toutes les victimes de violence sexuelle 24 heures/24 et 7 jours/7. Ils proposent une prise en charge médicale, médico-légale ainsi qu’un soutien et un suivi psychologique pour les adultes, mais également pour les enfants.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par collin liliane, lundi 18 octobre 2021, 18:04

    Qu'est-ce que cela peut faire à Schlitz puisqu'elle cautionne la représentante d'une doctrine politico-religieuse qui affirme l'infériorité de la femme et autorise qu'elle soit battue?

  • Posté par Chalet Alain, lundi 18 octobre 2021, 16:15

    D'ailleurs, les élucubrations actuelles nous ont conduit à une situation où les hommes sont toujours désignés comme étant les méchants et où les femmes sont par définition les gentilles. C'est profondément malsain et le véritable progrès est donc de revenir en arrière.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 18 octobre 2021, 16:10

    On doit donc donner libre cours à la provocation qui joue avec la sexualité NORMALE des hommes, mais punir les conséquences qui en résultent? Faut cesser d'exagérer cette vision à sens unique: Quand on joue avec le feu, il est normal de parfois se faire brûler. Et il est donc normal de dire aux filles d'être prudentes, car les lois ne vont pas pouvoir modifier en profondeur les comportements naturels. Serait-ce d'ailleurs vraiment souhaitable?

  • Posté par massacry olivier, lundi 18 octobre 2021, 19:34

    A vous lire on dirait que vous êtes pour le port du voile, bref qu'un fille mettant une jupe que vous jugez trop courte, une étudiante qui s'enfile des shoot, ou celle qui se ballade dans un jeans serrant avec des talons, toutes des < salopent> qui le cherche ! Et ça au nom de < la sexualité NORMALE des hommes> ? Et bien non ! Une sexualité normale, mature, ne peux se dispenser du consentement. Vouloir justifier l'inverse et la culture machiste de la violence aux femmes en les < naturalisant>, les rendant ainsi presque normaux est tout bonnement crapuleux, intellectuellement faux, digne des discours des plus rétrogrades des barbus.

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, lundi 18 octobre 2021, 19:19

    Votre commentaire est sorti de quel ouvrage du 19ème siècle?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko