Accueil

Le coupable idéal

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

En 1988, Walter McMillan est condamné à mort pour avoir tué une adolescente blanche à Monroeville, en Alabama. Pourtant, au moment du meurtre, l’ouvrier et sa famille étaient à des kilomètres du lieu présumé. Malgré les témoignages, le procès est expédié en deux jours et McMillan est reconnu coupable sur la base d’un parjure d’un criminel blanc, Ralph Myers. Le jury, presque entièrement blanc, le condamne à la réclusion à perpétuité. Mais le juge passe outre et impose la peine de mort. McMillan attend son exécution lorsqu’il rencontre le jeune Bryan Stevenson.

Le premier cas emblématique de l’avocat a été porté à l’écran en 2019 dans La voie de la Justice (Just Mercy), adaptation d’un best-seller signée par le réalisateur américain Destin Daniel Cretton.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs