Accueil Société

Soins de santé: le tiers payant appelé à se généraliser

Dans un budget santé de près de 32 milliards, quelques mesures intéresseront de près le citoyen, dont la généralisation, sur base volontaire, du tiers payant.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Près de 38 milliards d’euros… Ce devrait être, pour 2022, le montant de la facture des soins de santé en Belgique. C’est en tout cas ce qui, pour l’heure, est budgété et accepté par l’Inami, le gouvernement, les partenaires sociaux… Une facture qui intègre une norme de croissance de 2,5 % et, de manière récurrente, les 400 millions du fonds « blouses blanches » et les 600 millions octroyés précédemment par le gouvernement dans le cadre de l’accord social. Passons sur les différents ingrédients de la soupe budgétaire pour pointer quelques changements pour le citoyen.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 19 octobre 2021, 7:41

    Le tiers payant sans perception immédiate de la part du patient (ticket modérateur) peut avoir un effet assimilable à de la « surconsommation ». Jadis, des praticiens ont déjà été inquiété pour ces visites répétitives ….

  • Posté par M. G., mardi 19 octobre 2021, 22:34

    Oui, mais comme la poste n'est pas fiable, ce système de soit renvoyer les attestations, soit les rendre sur place, c'est d'un autre siècle .... et quelle perte de temps, quand on a de longues journées de boulot ! Ne payer que ce que l'on doit payer au final, c'est plus simple que de servir de banque, payer la totalité, et attendre d'être remboursé. Moi j'aurais aussi un autre changement : obligation pour les médecins d'afficher sur leur plaque s'ils sont conventionnés ou pas, parce qu'on a parfois de belles surprises, et cela peut faire mal .... Et au final, la classe moyenne va devoir trimer encore plus pour renflouer les pertes engendrées par les plus défavorisés. Pourquoi ne pas faire payer la note aux plus riches ? Ha ben oui, ce sont eux les véritables patrons du pays ....

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs