Accueil Le direct Le direct économie

La hausse des coûts fait mousser le prix de la bière en Grande-Bretagne

En Grande-Bretagne, le prix d'une chope de bière devrait augmenter de 30 pence, la hausse des coûts étant répercutée sur les consommateurs. Selon le journal The Times, huit pubs sur 10 ont déjà fait grimper les tarifs ou prévoient de le faire, en réponse à des salaires plus élevés, à des augmentations des coûts de l'énergie et à des pénuries d'approvisionnement.
Temps de lecture: 2 min

Le secteur est acculé si bien que les propriétaires de pubs demandent au ministre des Finances, Rishi Sunak, de geler les accises sur l'alcool. Ils craignent, en effet, que le prix de la pinte à 6 livres sterling (environ 7 euros), en vogue à Londres et dans la région du Sud-Est, ne devienne la norme partout ailleurs. 

La pénurie de personnel dans le secteur des boissons a contraint les tenanciers des pubs à rehausser les salaires afin de pourvoir les quelque 134.000 postes vacants, écrit le journal. En outre, les grossistes en boissons Matthew Clark et Bibendum ont annoncé une augmentation de leurs prix de 3,5 à 5% le mois prochain. 

"Alors que notre industrie se remet de la pandémie, la pression exercée sur les chaînes d'approvisionnement a augmenté les coûts et la complexité du système", a déclaré au Times un porte-parole des entreprises détenues par le groupe C&C.

Selon Dave Mountford, cofondateur de l'organisme sectoriel Forum of British Pubs, les propriétaires de pubs devront augmenter le prix de la pinte de 20 à 30 pence pour faire face à la hausse des coûts. "Dans mon établissement, et pour la première fois, je vais devoir demander 4 livres pour une pinte", concède le propriétaire du Derby.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs