Accueil La Une Monde

Une émission radiophonique pour et par les Tunisiens

Barr al Aman (« Rives de la paix ») entend donner la parole aux citoyens tunisiens. Alors que ceux-ci entretiennent envers l’administration et à l’égard des élus un gros déficit de confiance, l’initiative tombe au meilleur moment.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Non, toute la Tunisie n’est pas engluée dans le pessimisme noir qu’une actualité morose pourrait suggérer. Le principal acquis de la révolution de janvier 2011, la liberté d’expression, fait florès. Et des jeunes, dont des journalistes, y puisent une énergie revigorante. Un exemple ? Celui du projet Barr al Aman (« Rives de la paix »). A savoir, une émission radio hebdomadaire d’une heure qui donne la parole aux citoyens.

« Nous sommes partis du constat que les Tunisiens se méfient toujours de l’Etat, cinq ans après la fin de la dictature, explique Mohamed Haddad, l’un des principaux animateurs du projet avec ses collègues Khansa Ben Tarjem et Chaima Bouhlel. Il y a une grande incompréhension entre les citoyens et l’Etat, que cela soit l’administration ou les élus à tous les niveaux, depuis le local jusqu’au national. Dysfonctionnements et corruption nourrissent les ressentiments. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs